Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Reductio ad hitlerum

Le conseil municipal de Saint-Jean-de-Braye (20.000 habitants) dans le Loiret a voté à l’unanimité une motion qui suspend les relations avec la ville polonaise de Tuchów avec laquelle est jumelée.

Pour quelle raison ? Parce qu’on vient de découvrir dans le Loiret que Tuchów est une de ces nombreuses villes polonaises qui se déclarent officiellement « sans LGBT » et l’affichent.

C’est évidemment intolérable pour la dictature LGBT qui régit nos collectivités locales bien-pensantes. D’où le vote à l’unanimité. Mais il ne suffit pas de condamner « l’homophobie » polonaise. Il faut aller plus loin dans l’opprobre. Et pour aller loin ils vont loin. Jusqu’à l’ignoble, jusqu’à l’impensable, que seuls des cerveaux malades peuvent élaborer :

« On a tout de suite réalisé la gravité de cette prise de position, en se disant que l’histoire, hélas, se répétait. On est bien placés pour le savoir, dans le Loiret, avec le souvenir de trois camps d’internement. A Jargeau, il y avait des tziganes et des homosexuels. On ne peut pas accepter que des décisions comme celles-ci soient prises, au mépris des droits de l’homme » rappelle gravement Colette Martin-Chabbert. On estime qu'entre 5.000 et 15.000 homosexuels ont été envoyés dans les camps de concentration par les autorités nazies, lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Comment peut-on oser traiter de nazis les Polonais catholiques qui ont été effroyablement persécutés par les nazis ? Saint Maximilien Kolbe était-il nazi ?

Eh bien oui, ne vous en déplaise, les Polonais ont le droit de refuser la dictature LGBT. Ils ont le droit d’être enfin libres, et de vivre selon leurs valeurs, qui sont les vraies valeurs.

Commentaires

  • Le nazisme, dans tous les sens et à toutes les sauces, permet de justifier la dictature qu'on nous inflige, de faire taire les récalcitrants, d'imposer l'avortement, l'euthanasie et l'eugénisme, de fabriquer des hommes-poulets en laboratoire, de faire de jolis cartons sur les Palestiniens dans leur camp de concentration à ciel ouvert, de leur interdire d'exporter des produits agricoles, et bientôt de boucler internet...
    Hitler, je te hais. C'est pas tant ta méchanceté qui me révulse que ta bêtise congénitale. Tu es un raté qui a tout raté.

  • Ville "sans idéologie LGBT", et non "sans LGBT", sinon on pourrait les accuser de supprimer les homosexuels etc.

  • "Comment peut-on oser traiter de nazis les Polonais catholiques qui ont été effroyablement persécutés par les nazis ?"
    C'est pourtant ce qu'insinue de plus en plus lourdement la communauté juive. Les polonais catholiques sont ceux qui ont le plus souffert du national socialisme, mais là un carmel à Auschwitz, ici une église à proximité d'un ancien camp, et la communauté juive ose prétendre les interdire comme s'ils avaient un droit de propriété sur la souffrance concentrationnaire.
    Et le régime politique actuel qui ne se couche pas devant les diktats est attaqué comme jamais parce qu'il est fièrement catholique et patriote.
    D'autres seraient rappelés à l'ordre d'utiliser la reductio ad hitlerum, attendons de voir si le lobby LGBT en fait partie et nous saurons s'il fait partie de la cohorte victimaire qui a tous les droits.

Écrire un commentaire

Optionnel