Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Homofolie helvète

Comme on parlait en Suisse d’une loi pour réprimer la soi-disant homophobie, le petit parti chrétien UDF, soutenu par l’UDC, a lancé un référendum. Certain bien sûr que les citoyens suisses ne voteraient pas pour une loi instaurant la censure, et une censure aussi ciblée. Or les Suisses ont voté hier à 63%... en faveur d’une telle loi. Comme quoi la pensée unique homofolle, la dictature homosexualiste, règne aussi en Suisse, et donc avec le soutien de la population.

C’est d’autant plus spectaculaire qu’un groupe d’invertis avait monté un comité « Droits spéciaux NON ! » qui avait fait campagne pour le non, au motif clairement exprimé qu’ils ne veulent pas de droits spécifiques.

Commentaires

  • Une fois de plus, des pourcentages balancés sans précision ne veulent rien dire. Il faut ajouter que
    La participation s'est élevée à environ 41% des inscrits (les Suisses disent des votants (sic)), ce qui pour la Suisse est faible et montre que les Suisses s'en tapent et qu'ils ne sont pas si homofous que cela.

  • Bah ! Avec leurs magnifiques et démocratissimes référendums, ils ont l'avortement, et le suicide assisté (depuis 1942 !). Il suffit d'ailleurs de rouler en Suisse (un feu rouge de trois minutes tous les dix mètres) pour se rendre compte que ce pays est une dictature zwinglienne. une dictature de Zwinzwins.

  • Je suis assez content qu'Etienne Chouard se soit ramassé, même pour de mauvaises raisons. Il a montré les limites de sa gonflette. Le pouvoir, ça vient de Dieu.

  • La de mocratie directe ou même indirecte devrait impliquer le vote obligatoire ou au moins un taux de participation minimale pour validation.
    Sans cela et sans la proportionnelle, on n'est pas en démocratie.
    Ce vite prouve en tout cas la déchristianisation de l'Europe qui est imputable aussi aux églises et à l'Eglise catholique en particulier qui ne font pas leur travail d'explication et de conviction.
    Certes, pour les chretiens cela paraît évident mais les non chretiens sont majoritaires et les chretiens sont mal formés ; si on leur demande pourquoi ils sont contre l'homofolie, ils ne savent pas raisonner et donner de bons arguments. Il faut former et informer. Si on ne forme pas ce sont les Lobbys qui formeront et informemeront....

Écrire un commentaire

Optionnel