Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Massacres sans fin au Congo

Au moins 13 personnes ont été tuées par des jihadistes de l’ADF/NALU dans le territoire de Beni, au Nord Kivu, RDC, le 5 décembre. Trois hommes ont été tués à l'arme blanche sur l’axe Oicha -Maleki vers 4h du matin, juste devant les dispositifs de lavage des mains dans le cadre de la lutte contre Ebola. Les jihadistes ont coupé la tête d’une victime et les mains des autres. Et une Bible a été trempée dans leur sang.

Vers 14h, à Mantumbi, 10 personnes ont été tuées.

Le nombre des victimes dans le territoire de Beni s’élève désormais à 141 depuis le 30 octobre (sans compter les disparus).

Commentaires

  • Horrible comme un peu partout hélas, et il semble que tout le monde s'en fout en France ou ailleurs. Triste première décade de ce XXIe siècle.

  • Le monde (et l'Église) ne veut pas voir que c'est le vrai islam qui est à l'oeuvre à travers ces groupes violents. Trop peur du mot en "phobe"...

  • Posons nous la question: tout le monde se fout en France et ailleurs du massacre des bébés à naître dans le ventre de leur mère (220 000 par an en France sans compter les avortements précoces par pilules ou stérilets). pourquoi devraient-ils porte attention à de petits massacres au Congo.? Que je sache les massacres au Ruanda ou Cambodge n'avaient pas trop ému les populations occidentales à l'époque.

  • Les mots ont un sens : ces personnes n'ont pas été "tuées", elles ont été ASSASSINÉES.

  • Le Congo est trop riche et trop chrétien (+ de 80 pourcent ). Les mondialistes ont decidé de 'nettoyer' l'Est par Kagame, de fermer la bouche à l'Église (CENCO) et à soutenir les dirigeants sanguinaires et corrompus.

Écrire un commentaire

Optionnel