Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Président salue les ennemis de la France

Tweet d’Emmanuel Macron honorant les terroristes de la Toussaint rouge :

Screenshot_2019-11-02 Emmanuel Macron on Twitter.png

Commentaires

  • En quoi honore t il les terroristes ?

    Votre haine anti Macron commence à être pathologique

  • @ Yf , Vous demandez " En quoi honore t il les terroristes ? "
    Voici la réponse de Contre-info.com à méditer :
    http://www.contre-info.com/toussaint-macron-souhaite-une-bonne-fete-a-lalgerie-qui-commemore-le-massacre-de-francais
    " Le président de la République n’a pas eu un seul mot pour souhaiter une bonne fête de la Toussaint aux chrétiens de son pays…
    En revanche, il a trouvé le moyen de saluer l’Algérie à l’occasion de la « fête nationale » algérienne du 1er novembre… qui n’est autre que l’anniversaire de la « Toussaint rouge » ou « Toussaint sanglante » du 1er novembre 1954, lorsque les égorgeurs du FLN algérien fomentèrent en Algérie (Aurès et Kabylie surtout) pas moins de 70 attentats contre des casernes ou des civils, tuant 10 personnes, premières victimes françaises de la guerre d’Algérie ! "

  • @ Yf : pour vous aider à comprendre que la haine anti-Macron n' est pas une pathologie :
    https://vimeo.com/278473658
    Enarque et contributeur de la Fondation Polémia, Michel Geoffroy publie un réquisitoire contre la Super Classe Mondiale dont le représentant en France est bel et bien Emmanuel Macron. L’oligarchie veut imposer le chaos, notamment migratoire .

  • @ Yf: Vous avez du mal à comprendre?? Aucune haine pathologique!!! Priez l'Esprit Saint,de vous bénir,pour vous aider à comprendre la manipulation,qu'il y a à envoyer ce genre de message,truqué et pervers,de la part du président français;Assez fréquemment,ce peuple exprime sa haine des français par des actes publiques...Nos consultations de psychologie scolaire débordent d'enfants issus de familles,venant de ce pays,qui essayent, pour certains,de nous exprimer leur haine des français;Il s'agit d'une haine pathologique,profonde,aveuglante,qui bloque souvent les processus d'apprentissage,et nous ne savons pas comment la traiter pour cette génération d'enfants.

  • Ah, si c'est pathologique! L'amnésie historique? est ce que cela se soigne aussi, Docteur?
    Ah, non? c'est pas la même chose? Bon, J'ai donc pas le niveau pour comprendre.
    C'est cela, oui;

  • La diplomatie est depuis toujours l'art de sourire aux méchants et de serrer avec beaucoup d'amitié apparente les mains les plus répugnantes.
    Mais on n'est pas obligé de s'avilir et de mentir contre l'Histoire
    Mais pour ça il faut avoir de la culture et de l'expérience
    Trop demander pour un "jeune " président chantre d'un "monde nouveau "....

  • Vingt : votre commentaire est exactement ce que je pense et nous ne sommes pas les seuls. Le président actuel, plus que ces prédécesseurs est en "dehors de la plaque"

  • ce résident (en aucun cas président moi en tous cas)nous aura fait boire jusqu'à la lie une balle entre les deux yeux lui irait très bien pour sauver ce qui nous reste de NOTRE PAYS LA FRANCE

  • J'ai juste oublié "le calice" jusqu'à la lie....

  • Sans oublier également le "cilice jusqu'à l'hallali", qui ne saurait tarder.
    Donc jusque-là, pénitence pénitence

  • Madame,
    êtes-vous mahométane pour souhaiter ainsi du mal à vos ennemis?

  • Vous avez la bénédiction de St Matthieu :
    « Le royaume des Cieux se prend par violence, et ce sont les violents qui s’en emparent. » (Mt 11, 12)

  • C'est-à-dire ceux qui se font violence : les colériques en colère contre leurs propres vices, par exemple.

  • @ Stavrolus,
    Ou comme le patriote Poilu de 14 qui se fait violence pour abandonner son foyer, sa fourche et son foin pour la boue des tranchées .

  • Cher Piter Butler,
    "Mon Dieu, protégez-moi de mes amis, mes ennemis, je m' en occupe ."
    27 Quant à mes ennemis, ces gens qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, amenez-les ici et égorgez-les en ma présence.
    28 Et après avoir dit cela, il allait devant eux, montant à Jérusalem. St Luc 19 . 27 .

  • @le Sommelier : à lire votre citation de St Luc, on pourrait croire que c'est Jésus qui, avant de monter à Jérusalem, demande d'égorger ses ennemis en sa présence !
    Or, le v27 fait partie de la parabole des mines dont il est la conclusion prononcée par le dignitaire de cette histoire racontée par Jésus.

    Il aurait fallu le mettre entre guillemets.
    Le v28 est ici inutile (il n'a rien à voir avec le précédent) et pernicieux (il donne l'impression que Jésus vient de parler du sort à réserver à ses ennemis !).

  • @ YP : vous avez raison . Merci de me reprendre .
    Dans cette parabole le Christ nous prévient en effet non du sort à réserver à ses ennemis mais du sort qui nous est réservé, et cela par notre faute . Ce sort nous arrivera inéluctablement si nous ne le voulons pas comme clé de voûte, aussi bien dans nos institutions que dans notre cœur . Nous serons donc égorgés librement et Il ne pourra rien y faire puisque sa mission sera accomplie au calvaire .

Écrire un commentaire

Optionnel