Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De déni en déni…

Une femme de 35 ans a été condamnée par la cour d'assises du Pas-de-Calais à 5 ans de prison, dont 4 avec sursis, pour « privations d'aliments et de soins suivie de la mort d'un mineur de 15 ans par ascendant » : elle avait laissé mourir son nouveau-né puis l’avait mis au congélateur…

Son avocate avait plaidé que cette femme « était dans un déni de grossesse poursuivi en déni de parentalité ».

Question grave qui va se poser : le féminicide est-il un déni de mariage ?

Commentaires

  • Au moins, cette femme ne porte pas de voile. Elle ne menace pas la "civilisation judéo-chrétienne".

  • Oui, les femmes sont parfois effrayantes et vraiment démoniaques.
    Je n'ose imaginer ce que nous serions en train de virvre si les USA avaient eu Clinton pour présidente!

Écrire un commentaire

Optionnel