Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jour de deuil en Irlande du Nord

La culture de mort va triompher en Irlande du Nord à minuit. Mais tout le monde s’en fout. A commencer par les évêques et par le pape.

Les fanatiques de la culture de mort avaient fait voter par le Parlement britannique en juillet dernier un amendement surréaliste selon lequel, s’il n’y avait toujours pas de gouvernement en Irlande du Nord d’ici le 21 octobre, l’avortement et le mariage contre-nature y seraient légalisés. Amendement voté par aucun député d’Irlande du Nord.

Le 21 octobre, c’est aujourd’hui. La baronne Nuala O’Loan, personnalité de premier plan en Irlande du Nord (où elle fut notamment médiateur de la police), éditorialiste de l’Irish Catholic et présidente de l’Université nationale d’Irlande à Maynooth (Kildare), avait appelé tous les députés d’Irlande du Nord à se réunir aujourd’hui et à se mettre d’accord en urgence sur un gouvernement.

Seuls les députés des partis unionistes, à savoir les protestants, ont signé la pétition, et se sont rendus au palais de Stormont. Le Sinn Fein a déclaré que c’était une réunion « pour la galerie », et le chef du SDLP (l’autre parti catholique, qui ose se prétendre pro-vie), a dit que c’était un « coup de pub ». Sic. Or il faut un accord « intercommunautaire » pour élire d’abord un président de l’assemblée, puis un gouvernement.

Le meurtre des enfants à naître sera donc dépénalisé le 31 mars prochain, et le mariage contre-nature légalisé dès janvier. Grâce aux catholiques. Honneur quand même à la baronne O’Loan, même si elle ne sauve pas l’honneur des autres.

Commentaires

  • Les représentants "catholiques" se déshonorent dans cette affaire.
    Il y a quelques décennies maintenant qu'ils ont trahi le Christ en dérivant vers le marxisme, pour le Sinn Féin, vitrine politique de l'IRA Provisoire, ou pour ce "catholicisme" sans Dieu et matérialiste du SPLD.
    Des membres "catholiques" du Sinn Féin reprochaient aux catholiques pro life d'être du même côté que les unionistes du DUP de Ian Paisley. De fait, c'était la réalité, non par choix, mais parce que tous les nationalistes "catholiques" avaient choisi la culture de mort et qu'il ne restait que les unionistes à défendre les commandements de Dieu. Il suffisait de se promener dans les quartiers catholiques de Belfast pour voir que les messes étaient désertées par les jeunes qui ne pensaient qu'à jouir et s'enivrer. Certes, il y avait l'oppression britannique et protestante, mais celle-ci est finie.
    Depuis longtemps, en république d'Irlande, on voyait la victoire de la culture de mort, ils ont aujourd'hui un premier ministre métis de père indien et mère irlandaise et homosexuel fanatiquement favorable à la culture de mort.
    Il ne suffit pas de défendre l'indépendance d'un pays si on ne défend pas avant tout ses enfants.

  • Le Sinn Fein n'est catholique que de nom, il s'associe aux mouvements terroristes communistes.
    https://www.michaelmcdowell.ie/sinn-f%C3%A9in-is-an-undemocratic-movement.html

    https://www.lesalonbeige.fr/petits_rappels_/

Écrire un commentaire

Optionnel