Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hic est fratrum amator

Screenshot_2019-10-21 e-codices – Bibliothèque virtuelle des manuscrits en Suisse.png

Antiphonaire d'Hartker, Saint-Gall, Xe siècle.

℟. Hic est fratrum amátor et pópuli Israël:
* Hic est, qui multum orat pro pópulo et univérsa sancta civitáte Jerúsalem.
. Vir iste in pópulo suo mitíssimus appáruit.
℟. Hic est, qui multum orat pro pópulo et univérsa sancta civitáte Jerúsalem.

Celui-ci est l'homme qui aime ses frères et le peuple d'Israël. Celui-ci est l'homme qui prie beaucoup pour le peuple et pour toute la sainte cité de Jérusalem.
Cet homme apparut le plus doux dans son peuple.

Ce répons des matines est extrait du second livre des Maccabées, qui est la lecture du moment selon le bréviaire. Mais le verset est repris du livre des Nombres. C’est intéressant de voir comment le texte a été découpé de façon à ne garder qu’une prophétie christique sans autre référence.

Puisqu’il s’agit d’un livre des Maccabées, on peut croire que cet éloge est celui de Judas, ou éventuellement de l’un de ses frères. Mais non. C’est Judas qui parle. Exhortant ses soldats avant un dur combat contre l’armée de Démétrius Ier, il leur raconte un songe qu’il a fait. Il a vu l’ancien et très vénéré grand-prêtre Onias (assassiné dix ans auparavant), qui lui a montré « un autre homme vénérable par son âge, tout éclatant de gloire, et environné d’une grande majesté » et a dit : « C’est là le véritable ami de ses frères et du peuple d’Israël ; c’est là Jérémie, le prophète de Dieu, qui prie beaucoup pour ce peuple, et pour toute la ville sainte ». Et le prophète Jérémie donne à Judas son épée, avec laquelle Il va sauver son peuple de ses ennemis…

Nous avons donc là trois figures du Christ cachées sous le texte : Onias, Jérémie, Judas. Le verset en ajoute une quatrième. Car « cet homme » qui « est apparu le plus doux dans son peuple », c’est Moïse, selon les Nombres (12,3). Mais l’on constate que le texte a été modifié : l’Ecriture dit que Moïse était le plus doux « sur la terre ». le verset dit « dans son peuple », pour correspondre au reste du répons, et pour souligner que le Christ viens sauver « son peuple », dont il est venu faire partie.

Écrire un commentaire

Optionnel