Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Abiy Ahmed ?

Le prix Nobel de la Paix a été attribué à Abiy Ahmed, Premier ministre d’Ethiopie depuis 2018. Je ne vois pas du tout pourquoi. Certes il est un homme de paix (et de liberté), mais le créditer de la paix avec l’Erythrée est un peu exagéré. Certes il mis fin officiellement à l’état de guerre, mais il n’y avait plus de guerre depuis… dix ans.

En outre, même si c’est très politiquement incorrect de le dire, il aurait mieux valu pour les Erythréens, vivant dans la misère, victimes d’une féroce dictature, que Abiy Ahmed reconquière ce qui n’est en réalité qu’une province de l’Ethiopie…

Enfin, on a échappé à sainte Greta, c’est l’essentiel.

Commentaires

  • Yves,
    Comme vous dites, on a échappé à sainte Greta, le reste est secondaire.
    Je ne vois pas beaucoup de prix Nobel de la paix qui ont vraiment été mérités.

  • On l'a donné à Wiesel, qui a construit sa réputation de moraliste bétonné en usurpant l'identité d'un prisonnier des camps nazis. Et on l'a donné à Obama, qui a consacré ses deux mandats à tâcher de détruire les régimes les plus stables et parfois les plus tolérants de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. C'est grâce à lui que nous avons une invasion migratoire incontrôlable, et un "pape" qui ne croit pas à la divinité du Christ.
    Dieu a créé une Institution divine et il va nous montrer sans tarder qu'aucun doute n'est permis sur ce point. Pour les académies et autres institutions humaines, il se plaît à nous révéler ce qu'elles méritent, en cette fin des temps.

  • Attention Stavrolus, vous êtes sur une mauvaise pente.
    Wiesel, c'est la vérité vraie et éternelle... comme Bernard Madoff qui a volé Wiesel et d'autres membres de sa communauté, un escroc vole un escroc c'est une forme de justice, et Jacques Attali qui conseille nos présidents depuis Mitterrand et qui a tant de bonnes idées pour notre avenir.

  • Vous connaissez naturellement la question qu'on pose aux deux Crétois, pour savoir lequel ment et lequel dit la vérité :
    Si je pose la question à ton camarade, me répondra-t-il que tu dis la vérité ?
    Le Crétois menteur répond oui.
    Le Crétois sincère répond non.

  • "Enfin, on a échappé à sainte Greta, c’est l’essentiel."

    Ce n'est peut-être que partie remise...

Écrire un commentaire

Optionnel