Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

François sans isme

François à la presse italienne :

Le souverainisme est une attitude d'isolement. Je suis préoccupé parce qu'on entend des discours qui ressemblent à ceux d'Hitler en 1934 (...) "Nous d'abord. Nous...nous": ce sont des pensées qui font peur (...) La souveraineté doit être défendue, mais les rapports avec d'autres pays, avec la Communauté européenne, doivent également être défendus. Le souverainisme est une exagération qui finit toujours mal : elle mène à la guerre (...) Les populismes nous mènent aux souverainismes : ce suffixe en "isme" ne fait jamais du bien.

C’est pourquoi il se débarrasse du christianisme.

Addendum

Le site Rorate Caeli fait remarquer que dans cette interview on ne trouve pas les mots Dieu, Christ, Jésus, Créateur, Sainte Vierge, Marie...

Commentaires

  • Incroyable ! Et révélateur. C'est probablement conscient et voulu.
    Cela rappelle le mot de Fellini, à qui un journaliste rapportait qu'un metteur en scène avait affirmé que tous les cinéastes dont le nom se terminait en -ini- étaient des tocards :
    "Ce ne serait pas Viscontini ?"

  • Mais de quoi se mêle le plus narcissique des péroniste ?

  • Ces propos me mettent en colère : Ils sont scandaleux (Souverainisme = Hitler sans blague) , lamentables et dérisoires - ils témoignent d'un médiocre parti pris politicien totalement déplacé de la part d'un pape - Ce pontificat commence vraiment à être très long....

  • Cette prise de position de ce politicard gauchiste est très rassurante. Elle me donne de l'espoir. Comment cela? Parce que chaque fois que ce type a pris position contre un candidat à une élection (que ce soit pour les élections présidentielles américaines, argentines, brésiliennes....) c'est chaque fois son candidat favori qui a été battu!

    Cette dernière sortie vaudra sans doute à Salvini de récolter un beau succès. C'est ce que je souhaite pour l'Italie. Maintenant si cette victoire peut déplaire à Bergoglio, voire pire... eh bien c'est tant mieux! Un seul regret: celui de ne pas voir sa tronche à l'annonce de la victoire de Salvini. Qui pousse la hardiesse anti-betgoglienne à prier le chapelet... une autre raison d'être détesté par ce péroniste de pacotille...

  • L'affligeant Bergoglio 1er ,
    remporte un magnifique point Godwin !
    https://www.youtube.com/watch?v=Z6S7OR6SM4U

  • Quel simplisme, quelle vulgarité - coutumières chez cet homme sans formation et instrumentalisé par le mondialisme.
    Bon, après en même temps, je parie qu'il y a plus d'un texte "politique" de Pie XII pendant la guerre où on peut isoler 20 lignes sans trouver les noms de Dieu, du Christ, de la Vierge et des saints.

  • 20 lignes ? Ça fait plus de 100 lignes. Je ne vous remercie pas de m'avoir obligé à les compter. Mais cela m'a permis de constater que ça se termine par un éloge de Greta Thunberg, ce qui m'a bien fait plaisir.

  • Grta Thuberg est autiste manipulée. Bergoglio aussi.
    Encore les Italiens:
    https://www.contrepoints.org/2019/07/08/348594-climat-en-italie-une-petition-a-contre-courant
    Des scientifiques probablement pélagiens.

  • Bergoglio est le PDG salarié de la SCUD (SorosCatholicChurchUnderminingDepartment) qui est une filiale du 666LuciferTrust, multinationale mondialiste peu connue. Chaque fois que Bergoglio fait une sortie contre les supposés ennemis du 666LuciferTrust, son salaire augmente de 10 %, et l'enveloppe de son parachute doré de 20 %. Ces pourcentages doublent quand il arrive à démolir une congrégation ou un institut clairement catholiques.

  • Il est difficile, pour un catholique, de s'accommoder d'un "pape" qui n'ouvre la bouche que pour dire le contraire de ce qu'a toujours enseigné l'Eglise catholique. En plus, il débite à peu près les mêmes lieux communs politiquement corrects qu'un traitre du PS passé chez LREM. Aucune crainte de Dieu, certes ; mais aucune connaissance de l'histoire, aucune prudence, aucune science, aucune sagesse, aucune humilité : la nullité du contenu, l'arrogance de la forme : "Pape de gauche", pire qu'un oxymore, c'est une insulte.
    Dieu met notre patience à l'épreuve avec ce "sacrilège dévastateur", mais si j'en crois les paroles même du Christ, ça ne saurait durer très longtemps.

  • les paroles mêmes...

  • cela ne peut étonner que ceux qui ne connaissent rien de bergo !

  • Le pape François est l'illustration vivante d'un phénomène que j'ai pu constater en tant qu'ancien élève des jésuites à Lyon : la crise de cet ordre qui fut pourtant au moment de la Contre-Réforme un corps d'élite. Petite anecdote personnelle véridique : en cours d'instruction religieuse un jésuite en charge de ce cours n'avait pas trouvé mieux que de nous conseiller vivement la lecture de Roger Garaudy, à l'époque au parti communiste. Depuis cette date je me méfie beaucoup des jésuites, et les tiens finalement en piètre estime.

  • Ce genre de discours contient aussi une condamnation implicite du nationalisme du tiers Monde ... Pauvre Mgr Duval qui croyait tant au nationalisme algérien ...François avec ce genre d'arguments aurait il trouve le courage de soutenir les Pieds Noirs ?

    Je crains plutôt que le saint Père n'ait guère l'habitude de replacer des faits concrets dans une perspective historique de de pratiquer une analyse prudente et objective. Il semble plutôt répéter des slogans simplistes mais de nature à plaire aux médias.

    Je ne vais pas jusqu'à die qu'il est plus proche de Cauchon que de Jeanne...

  • Dans un discours précédent à Auschwitz, je crois qu'il n'a dit le mot "Christ" qu'une seule fois... en une demi-heure.

  • À se demander s'il a la foi !

  • Simon. Je l'ai déjà dit et je le répète ici à qui veut bien m'entendre : Bergoglio ne prie jamais et les Messes que sa fonction l'oblige à célébrer sont systématiquement sacrilèges et il n'a pas plus la Foi que mes pantoufles...
    Malheur à lui quand il se présentera devant le Christ.

  • Vous ne savez rien de ce qui dans le cœur, l'esprit et l'âme du saint père.

    Quant à ses prises de position visibles on peut y trouver une ligne de conduite assez cohérente qui laisse penser qu'il adhère sincèrement à ce qu'on pourrait appeler la forme la plus radicale des réformes de Vatican II.

  • Même s'il n'est pas officiellement reconnu comme tel, c'est un apostat et un hérétique manifeste, ce qui donne le droit à n'importe quel catholique de le juger. Les pécheurs publics ne sont pas couverts par l'image de la paille et de la poutre : c'est pour éviter que les scandales ne se répandent parmi la chrétienté.

  • Nemo enim unquam judicavit pontificem; quoniam prima sedes non judicatur à quoquam.

  • Si le pape parlait de Dieu, on ne s’en sortirait pas, il n’aurait plus le temps de parler du climat, du tri sélectif, des toilettes sèches .... C’est un peu comme si un président de la république parlait de la France.

  • Le chamanisme, ça, ça ne le dérange pas : https://www.medias-presse.info/vers-le-synode-pour-lamazonie-avec-la-benediction-du-sorcier/111534/

    Ce type est tellement tordu que je ne serais pas étonné qu'il se soit douté que sa critique des "ismes" servirait aussi à critiquer le christianisme...
    Pour moi, c'est le pape du Nouvel ordre mondial. Consciemment ou pas.

Écrire un commentaire

Optionnel