Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sainte Marthe

sainte-marthe.11.jpg

(Sainte Marthe, église Sainte-Madeleine de Troyes, œuvre du « maître de Chaource », XVIe siècle.)

Les trois belles oraisons de la messe dans le propre de Provence (traduction du missel du Barroux).

Onipotens sempiterne Deus, qui Unigenitum tuum pro salute hominum in terris conversantem sanctissimæ Virginis Marthæ hospitio suscipi voluisti : præsta, quæsumus ; ut, ejusdem Virginis meritis et intercessione, in cælorum domicilio recipi misericorditer valeamus. Per Dominum…

Dieu éternel et tout-puissant, qui avez voulu que votre Fils unique, séjournant sur terre pour le salut des hommes, fût reçu comme hôte par la bienheureuse Vierge Marthe, nous vous en prions : faites que par les mérites et l’intercession de cette vierge nous puissions être reçus avec miséricorde dans la demeure des cieux. Par notre Seigneur…

Admitte, pie et misericors Deus, hostias et preces quas in sancto altari tuo tibi devote offerimus ob commemorationem sanctæ Virginis tuæ Marthæ : ut sicut illa pura tibi mente servivit in terris, ita nos ejus intercessione, post hujus ministerii decursum, feliciter vivamus in cælis. Qui vivis…

Dieu de bonté et de miséricorde, recevez les hosties et les prières qu’en mémoire de votre sainte vierge Marthe nous vous présentons avec dévotion sur votre saint autel ; et de même qu’elle vous a servi sur la terre avec une âme pure, qu’ainsi, par son intercession, après le cours de notre service ici-bas, nous vivions aux cieux dans la félicité. Vous qui vivez…

Sumptis, Domine, salutis æternæ mysteriis, te suppliciter exoramus : ut intercedente beata et gloriosa Virgine Martha, hospita tua, illius gaudiorum efficiamur participes, et æterni præmii cohaeredes. Qui vivis…

Ayant reçu les sacrements du salut éternel, Seigneur, nous vous supplions humblement ; que par l’intercession de la bienheureuse et glorieuse Vierge Marthe, nous devenions participants de ses joies et cohéritiers de sa récompense éternelle. Vous qui vivez…

Commentaires

  • Splendide statue, merci pour cette illustration. Elle tient à la main le bénitier qui servit à asperger la Tarasque et autour du poignet gauche, la lanière qui permit de la mettre en laisse. Il manque une partie du goupillon. La Tarasque n'est pas représentée, contrairement à d'autres statues de Ste Marthe sur le même thème.

Les commentaires sont fermés.