Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Erythrée

Le 12 juin, les hôpitaux et centres médicaux catholiques d’Erythrée ont reçu la visite de fonctionnaires de l’Etat qui ont demandé à leurs administrateurs de signer un acte en transférant la propriété à l’Etat. Les administrateurs ayant refusé et demandé aux fonctionnaires de s’adresser à la hiérarchie catholique, les hôpitaux ont été évacués et fermés.

Dans une lettre au ministre de la Santé, les évêques expriment leur «tristesse» et leur «amertume». «Comment est-il possible que de tels actes aient lieu dans un État de droit ? Est-ce ainsi que l’État interrompt d’un coup, sans même un geste de reconnaissance, une collaboration que l’Église lui a offerte durant des décennies, pour le bien du peuple et de la nation ?»

En fait la dictature érythréenne a promulgué une « loi », en 1995, selon laquelle toutes les structures sociales doivent être administrées par l’Etat. Mais comme cet Etat n’a évidemment pas les moyens de son idéologie totalitaire, il a trouvé plus pratique de laisser l’Eglise dispenser des soins gratuits. A condition que les évêques se fassent oublier. Or en avril dernier ils ont publié une lettre pastorale dans laquelle ils demandaient « un processus de réconciliation nationale qui garantisse la justice sociale » et, dans le sillage de l’accord de paix signé avec l’Ethiopie, de profondes réformes pour aider la population qui est en grande difficulté après des années d’autarcie…

Commentaires

  • Heureusement que Merkel ne va pas dans ce pays alors qu'elle semble souffrir de la tremblote !
    https://www.youtube.com/watch?v=Cs7FEpUG-WI
    Un peu comme Hillary Clinton avant les élections !

  • Quelle est la différence avec ce qui s’est passé en France ?

  • Par haine du christianisme on se tire une balle dans le pied.
    Ca nous lèse, ça nous nuit, ça crée du malheur? Pas grave, ecrasons l'infâme.
    Chez nous aussi !!

Écrire un commentaire

Optionnel