Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au Pakistan

PAKISTAN_-_0521_-_Cristiano_2.jpgJaved Masih, de Nalka Kohala, près de Faisalabad, avait 36 ans, il était marié et père d’un enfant. Et chrétien comme son nom l’indique.

Il y a environ quatre mois il avait accepté de travailler dans une ferme pour 10.000 roupies par mois (moins de 60 €) – le salaire minimum étant de 16.500 roupies. Non seulement il était mal payé mais il devait supporter les vexations constantes de ses patrons musulmans. Il l’acceptait pour faire vivre sa femme et son enfant handicapé.

Puis il a trouvé mieux. Un emploi payé 20.000 roupies, un mois payé d’avance.

Son employeur lui a alors fait savoir que s’il voulait quitter son poste il devait lui rembourser les 6.000 roupies dont il lui avait fait avance lors de l’embauche. Le nouvel employeur de Javed Masih lui a fourni ces 6.000 roupies. Et Javed est allé donner cet argent à l’ancien employeur. Lequel, avec son beau-frère, un cousin et un ami, ont torturé Javed à mort et ont balancé son corps dans un canal.

Les funérailles ont eu lieu le 19 mai. Le même jour, le ministre du Pendjab pour les droits de l’homme et les minorités, Ejaz Augustine (lui-même chrétien, donc) a rendu visite à la famille et a promis que les coupables seraient traduits en justice. Mais pour l’heure personne n’a été arrêté.

Écrire un commentaire

Optionnel