Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A Taiwan

Le Parlement taïwanais a voté à une large majorité, ce matin, une loi qui permet aux sodomites et aux lesbiennes de former « des unions permanentes exclusives », et une clause qui leur permet de demander une inscription par l'administration au « registre des mariages ».

Il y a exactement deux ans, la Cour constitutionnelle avait donné… deux ans au gouvernement pour modifier la loi parce que selon elle interdire d’épouser une personne du même sexe est une violation de la liberté des individus à se marier et du droit à l’égalité.

La présidente Tsai Ing-wen s’était engagée personnellement sur le sujet et s’est félicitée du vote avant même qu’il ait lieu.

En novembre dernier, un référendum d’initiative populaire affirmant que le mariage ne peut unir qu’un homme et une femme avait obtenu 72% des suffrages exprimés.

Commentaires

  • À l'autre bout du monde (de notre monde) règne aussi le gouvernement des juges contre le bon sens populaire exprimé par référendum? Nul endroit où se réfugier, aucun lieu qui puisse donner l'apparence de la sérénité ou de la rationalité.

  • Un autre endroit du monde qui sombre dans la décadence...

  • J'avais naguère de l'estime et de l'admiration pour le courage des chinois taiwanais face aux nazis-jaunes de Pékin. Force est de constater que leurs élus suivent servilement les directives de la culture de mort et de la dictature hystérique LGBTI et tutti-quanti. Et que ce soit une femme Tsai Ing-wen qui s'en félicite n'étonne plus personne. Celle-ci a atteint l'égalité (de la perversion mentale) avec l'homme.

Écrire un commentaire

Optionnel