Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Boniface

Ayant désiré la gloire qui revient aux Martyrs, victorieux Athlète aux multiples combats, tu souffris les tourments avec courage, dans l'attente d'un bonheur d'où sont absentes les douleurs, et cherchant là recevoir, bienheureux Martyr, les récompenses célestes et le séjour du Paradis, la lumière sans couchant et la vie éternelle.

Déchiré par les ongles de fer, cruellement percé de toute part, brûlé par le métal en fusion, tu supportas les plus horribles tourments et pour finir, la tête tranchée, tu fus adjoint dans l'allégresse au divin chœur des Martyrs; c'est pourquoi nous célébrons chaque année ton souvenir, martyr Boniface, compagnon des Anges dans le ciel.

C'est comme serviteur qu'Aglaïs t'envoya, mais c'est un maître divin qu'elle reçut à ton retour, Boniface, car tu avais dominé les passions, triomphé en roi des iniques tyrans, jeté à terre les ennemis et ceint la couronne des vainqueurs; aussi, t'ayant construit un temple de toute beauté, c'est là qu'elle te déposa pour honorer tes exploits.

Liturgie byzantine, lucernaire, 19 décembre.

Écrire un commentaire

Optionnel