Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vendredi de Pâques

Screenshot_2019-04-24 LU803.png

Data est mihi omnis potéstas in cælo et in terra, allelúia : eúntes, docéte omnes gentes, baptizántes eos in nómine Patris, et Fílii, et Spíritus Sancti, allelúia, allelúia.

Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre, alléluia : Allez, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, alléluia, alléluia.

L’antienne de communion de la messe de ce jour, très solennelle et développée pour une antienne de communion (mais c’est le cas de toutes celles de l’octave jusqu'à ce vendredi), reprend l’enseignement central de l’évangile, qui est le message final de l’évangile de saint Matthieu.

J’ai évoqué récemment James MacMillan à l’occasion de son 60e anniversaire. Il se trouve que Data est mihi omnis potestas est de ses Strathclyde Motets la pièce favorite des chœurs, comme en témoigne le fait qu’on en trouve une bonne quinzaine d’interprétations sur Youtube. Sans doute à cause des alléluias en cascade, qui évoquent l’Eglise allant enseigner toutes les nations.

Écrire un commentaire

Optionnel