Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vincent Lambert

En pleine semaine de Pâques, le Conseil d’Etat sacrifie à la culture de mort : il valide la décision d’arrêt des « soins » de Vincent Lambert prise par le CHU de Reims en avril 2018.

Rappelons que l’arrêt des « soins », selon le vocabulaire euthanasique officiel, consiste à faire mourir de faim et de soif une personne qui n’a pas besoin de… soins.

Les avocats de ses parents saisissent la Cour européenne des droits de l’homme et le Comité international de protection des droits des personnes handicapées de l'ONU.

Addendum 30 avril

Sans surprise, la CEDH a rejeté la requête. Elle avait déjà validé l'"arrêt des soins" en 2015. « Si nous ne pouvons que déplorer cette décision de la CEDH qui condamne Vincent Lambert à mort pour la 5e fois, c'est du CIDPH que nous attendons aujourd'hui et principalement que les droits de Vincent Lambert soient enfin défendus », ont réagi dans un communiqué ses parents, son demi-frère et sa sœur.

Commentaires

  • Effectivement, c'est par un euphémisme administratifs qu'on envoie cet homme à la plus atroce des morts.

  • N'a t-on pas supprimé la peine de mort en France ?
    Pourquoi continue t-on à mettre à mort les plus innocents et les plus faibles ?
    Le "Système" n'est pas gêné par ses contradictions !

  • Les sacrifices humains réclamés par qui vous savez.

  • la Cour européenne des droits de l’homme s'est déjà prononcée pour l'assassinat de Vincent. Elle ne va pas se dédire deux ans après. L'ONU? un ramassis de mondialistes malthusiens.
    Ils veulent faire un exemple avec Vincent qui sera le premier liquidé d'une longue série d'accidentés. Et surtout pour changer les mentalités des Français pour qu'ils acceptent qu'on liquide les "inutiles". Comme faisaient les nazis et font les communistes.
    @Stavrolus: les sacrifices humains, ils en ont pas mal avec les avorteurs et leurs sales pilules..

  • j'ai déjà fait remarquer que la peine de mort n'a pas été abolie en France; on en a simplement modifié la procédure;
    les terroristes sont maintenant justiciables du ministère de l'intérieur et éliminés systématiquement par la police qui ne cherche même pas à les capturer vivants, ce qui permettrait de les interroger et peut-être de prévenir d'autres attentats ou de connaitre leurs inspirateurs, ce qu'on ne veut sans doute pas
    dans le cas présent, le prononcé de la peine de mort est confié aux tribunaux administratifs qui devraient pourtant être radicalement incompétents en la matière

  • Les médias font de la publicité pour ceux qui veulent la mort de Vincent Lambert, son demi neveu, je crois que sa mère s'est remariée, et sa femme qui a refait sa vie en Belgique et est donc passé à autre chose et ne peux décemment plus prétendre parler au nom de Vincent.
    Tous les autres membres de sa famille sont derrière ses parents qui veulent empêcher qu'on le tue.
    Mais ce déséquilibre ne gêne pas les médias puisque Vincent Lambert doit servir à faire passer l'euthanasie des handicapés dans son état qui sont actuellement plusieurs centaines en France et qui peuvent légitimement craindre pour leur vie.

Écrire un commentaire

Optionnel