Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trop marrant…

Comme chacun a pu le constater, les JMJ de Panama ont été un flop retentissant.

Commentaire de Mgr Lebrun, archevêque de Rouen :

« On est sorti d’un certain gigantisme qui avait ses limites. »

Commentaires

  • Très juste observation.

    Il est vrai que depuis 50 ans le clergé ordinaire français évite à l'Eglise qui est en France tout risque de gigantisme.

  • Les bons seront conspués ; le mépris que recueilleront les méchants sera plus discret, plus profond et plus durable.

  • je suggère quand même à ceux qui mettraient la faute sur les pasteurs actuels de méditer l'excellent bouquin de guillaume cuchet (comment notre monde a cessé d'être chrétien) ? L'effondrement de la pratique religieuse en France date d'avant même mai 68 maius de l'immédiat après-concile, alors que la nouvelle messe n'était pas encore la norme lorsque, tout simplement, les fidèles ont compris que fondamentalement ils ne mettaient pas en risque leur salut personnel en faisant de la messe quelque chose de plus ou moins facultatif (+ une édulcoration fautive de la doctrine sur les fins dernières). Cocktail nocif que l'horreur liturgique a localement amplifié...

  • Très vrai
    J'ai lu récemment un article qui faisait remonter à très loin l'affaiblissement de la doctrine et de la prédication sur les fins dernières
    Fr. Romaric, op : "Mais cet abandon ne date pas d’une cinquantaine d’années seulement, c’est-à-dire de ce moment où les prédicateurs ont cessé de prêcher sur la peur de l’enfer, thème jusque-là très présent dans la prédication chrétienne. Il est bien plus ancien… Tandis que, dès l’origine du christianisme, les chrétiens ont cultivé une véritable espérance à propos de la vie éternelle, deux phénomènes concomitants sont venus perturber l’optimisme des premiers temps.

    D’une part, la Modernité, qui a fait voler en éclats l’unité de la pensée théologique qui régnait jusqu’alors et qui a instauré une distinction entre la théologie, la philosophie, la morale, l’exégèse et la spiritualité. L’éclatement de ces différentes disciplines a fait perdre de vue le sens de la vie chrétienne et combien celle-ci était unifiée. Chacune de ses branches se développant de manière plus ou moins autonome, coupée du tout qui lui donnait sens et cohérence.

    D’autre part, la Réforme protestante, qui a fait du salut une préoccupation, voire une hantise formulée à travers la question de la prédestination et du petit nombre des sauvés. Dès lors la vie chrétienne a pris une dimension austère, exprimée à travers une morale rigoriste qui interdisait tous les plaisirs de la vie"

  • Heureusement, il y a encore des prêtres qui parlent de l'enfer:

    https://www.youtube.com/watch?v=PNc6t6272sA

    https://www.youtube.com/watch?v=RPZlz4EEyzg

  • @Alain
    "Malheureusement, comme tout est verrouillé"
    En effet, quoi que vous votiez, vous le faites pour une structure anti-christique. D'où l'intérêt du vote blanc pour montrer combien sont nombreux ceux qui refusent le système. S'abstenir, c'est faire leur jeu.
    Les démocraties donnent la faculté aux citoyens d'élire leurs dictateurs.

  • Il faut relativiser. Il y aurait quand même eu 85 000 jeunes à se déplacer pour photographier le triste clown en papamobile. Rapporté à la population du Panama, c'est comme si un million de Français se remuaient le train pour venir admirer l'antéchrist.

  • Le père Mathieu, capucin, parlait très bien de la réalité de l'emprise démoniaque dans le monde contemporain. Il mettait en cause l'esprit du temps qui avait fait atténuer puis supprimer l'enseignement sur l'enfer et le péché et la pratique de l'exorcisme. Cette pratique avait quasiment disparu de nombre de diocèses, étant remplacé par une parodie indigne que bien sûr le démon ne craignait pas. Une association des exorcistes pratiquants avait du être créée pour promouvoir et organiser la résistance. Actuellement encore, peu de diocèses disposent d'accueil et de prêtres exorcistes conformément à ce qu'enseigne l'Eglise. Alors que des villes comme Lyon sont capitale du satanisme et du spiritisme qui est la porte d'entrée principale du démon dans une âme. Ne plus parler du mal, du péché et de l'enfer, c'est laisser la place libre au démon et au désespoir.
    Après, à quoi bon parler du Christ si on livre les âmes aux ruses de Satan en ne leur enseignant pas les vérités de foi ?
    https://www.youtube.com/watch?v=ODtVhMipxao

  • "comme si un million de Français se remuaient le train pour venir admirer l'antéchrist."

    Mais ils étaient plus de 30 millions fin 2017 à voter pour la structure politique antechristique qui a comme but de changer les lois de Dieu : mariage pour tous, euthanasie, avortement, sexe dès le plus jeune âge... Par contre démantèlement de la sécurité sociale, de la retraite redistribuée etc Destruction des patries et changement des peuples par le biais d'une immigration massive. Ni les Fillon, Mélenchon, Le Pen ont appelé à sortir de ce piège européen qui appauvrit les populations.

    Les Français sont surnommés "les abrutis" par le pouvoir. Mais n'a-t-il pas raison ? Certes il y a eu les "gilets jaunes" qui ont commencé à se rebiffer. Ils aimeraient mettre en place une grève générale illimitée à partir du 5 février :
    https://www.youtube.com/watch?v=H-lpHvtsSd0
    Le but, rendre enfin aux Français leur démocratie par le biais du RIC (comme en Californie ou en Suisse).

    Malheureusement, comme tout est verrouillé : médias, syndicats, partis politiques, Eglise.. Ce sursaut n'a aucune chance d'aboutir. Cette Union Européenne sera bien ce phare antichristique pour le monde tel que les prophéties l'ont déjà décrit.

Écrire un commentaire

Optionnel