Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Russie et le Conseil de l’Europe

Les députés russes ont reconduit hier le gel de la contribution russe au Conseil de l’Europe (quelque 33 millions d’euros par an) et ont décidé de ne pas envoyer de délégation à la prochaine session de l'Assemblée parlementaire du dit Conseil (APCE). Une résolution prise dans l'intérêt du peuple russe, a souligné le président de la Douma.

Suite à l’annexion de la Crimée par la Russie, l’ACPE a privé les parlementaires russes de leur droit de vote. En réponse logique, la Russie n’a plus envoyé de parlementaires à l'APCE, et n’a plus versé sa contribution à partir de 2017. Selon les règles du Conseil de l'Europe, si un Etat membre ne verse pas sa contribution, il risque l'exclusion au bout de deux ans…

L’exclusion de la Russie serait une première dans l’histoire du Conseil de l’Europe… et ferait assurément plus de mal à celui-ci qu’à la Russie… Laquelle se fait régulièrement condamner par la Cour européenne des droits de l’homme et ne serait sans doute pas très affligée d’en être exclue. Mais chez nous on pleurniche déjà à l’idée que les Pussy Riot ne pourraient plus faire condamner l’affreux Poutine…

Écrire un commentaire

Optionnel