Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nesciens Mater Virgo virum

Capture d’écran 2019-01-03 à 15.39.45.png

Antiphonaire de la cathédrale de Płock (Pologne), XVe siècle

Répons des matines :

℟. Nésciens Mater Virgo virum péperit sine dolóre
* Salvatórem sæculórum, ipsum Regem Angelórum, sola Virgo lactábat úbere de cælo pleno.
. Domus pudíci péctoris templum repénte fit Dei: intácta nésciens virum, verbo concépit Fílium.
℟. Salvatórem sæculórum, ipsum Regem Angelórum, sola Virgo lactábat úbere de cælo pleno.

Sans connaître d’homme la Mère Vierge a enfanté sans douleur le Sauveur des siècles, le Roi des Anges en personne, la Vierge seule l’allaitait d’un sein plein de ciel. La demeure d’un chaste sein est soudain devenu le temple de Dieu, l’intacte qui ne connaissait pas d’homme a conçu le Fils par la parole, le Sauveur des siècles, le Roi des Anges en personne, la Vierge seule l’allaitait d’un sein plein de ciel.

Motet basé sur le plain chant par « Byttering » (assimilé par certains au chanoine Thomas Byteryng), compositeur dont on connaît deux Gloria, un Credo, ce motet, et une autre pièce vocale pour le mariage de Henry V et Catherine de Valois en 1420.

Écrire un commentaire

Optionnel