Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Inde

Séisme électoral en Inde, où il y avait ces derniers jours des élections dans cinq Etats. Au Telangana, le parti local au pouvoir a renforcé sa majorité, et au Mizoram le parti du congrès s’est fait ratatiner par le « Front national Mizo ». Mais l’important est que le BJP, le parti nationaliste hindou, a perdu les élections dans trois grands Etats qui sont des Etats clés. Deux d’entre eux étaient des bastions du BJP : le Chhattisgarh et le Madhya Pradesh. Tous deux gagnés par le parti du congrès de Rahul Gandhi, qui a retrouvé sa première place au Rajasthan, le plus grand Etat de l’Inde.

C’est plutôt une bonne nouvelle pour les chrétiens, car les persécuteurs sont des nationalistes hindous qui se sentent confortés par le pouvoir.

Les prochaines élections générales auront lieu en mai prochain. Les observateurs rappellent que les élections régionales n’annoncent pas forcément le résultat des élections nationales. Mais ils soulignent aussi que le BJP a perdu notamment à cause de son mépris des paysans. Or cela vaut pour tout le pays.

Écrire un commentaire

Optionnel