Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quatre tares

Des cadres de l’agence de publicité new-yorkaise internationale J. Walter Thompson portent plainte pour discrimination pour avoir été licenciés parce qu’ils sont « blancs, hommes, hétéros et britanniques ».

La direction de l’agence répond que les licenciements sont légaux et non discriminatoires.

On verra bien.

Mais la directrice de l’agence, qui se définit comme une « femme homosexuelle » (deux atouts minoritaires) a déclaré à propos des sphères supérieures de son entreprise :

« Beaucoup de gens dorment littéralement au travail lorsqu’il s’agit de diversifier leur département créatif au-delà des hommes blancs, pâles et périmés. Il y a encore beaucoup trop de départements créatifs sans créateurs féminins ou noirs et d’une minorité ethnique. »

Écrire un commentaire

Optionnel