Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Socialistes

Syed Kamall est chef de la délégation du parti conservateur britannique au Parlement européen, et président du groupe CRE. En réponse à un propos sur les « extrémistes de droite » dans un débat sur le Brexit, il a fait un rapprochement entre les socialistes et les nazis. Ce qui a suscité un tollé, nous dit-on, et le vice-président de la Commission Frans Timmermans l’a traité d’idiot. Et Syed Kamall s’est excusé.

Il semble que plus personne ne se souvienne que nazi est la contraction de national-socialiste

(Une autre remarque au passage : Syed Kamall, chef des représentants britanniques de droite au Parlement européen, est un musulman pratiquant.)

Commentaires

  • "Il semble que...": tout à fait. Le côté socialiste du régime Hitlérien est-il assez connu?

  • les représentants britanniques au parlement européen ont toujours fait preuve d'originalité
    je me souviens qu' à l'époque où cette assemblée n'était pas élue au suffrage universel mais dont les membres étaient désignés par les parlements nationaux, un représentant de la Chambre des Lords, qui siégeait donc par droit héréditaire, s'était fait une spécialité de dénoncer les états qui ne lui semblaient pas assez démocratiques
    on peut aussi signaler que l'Internationale socialiste a eu longtemps un vice-président héréditaire en la personne du représentant du parti socialiste libanais qui était en fait le chef du clan druze Joumblati (j'ignore si c'est toujours le cas)

  • Walid Joumblatt n'est plus vice-président de l'Internationale socialiste, mais son clan fait toujours partie de l'IS.

    Il se dit au Liban que son père, Kamal, le grand chef druze soucieux de l'identité de son peuple, était en fait le fils d'un évêque maronite dont il avait la photo dans sa chambre...

  • @Yves Daoudal
    cela n'a rien de choquanf : les Druzes croient en la réincarnation

  • Tout lé monde traduit "nazis" par "nationaux-socialistes". Or la construction grammaticale allemande inversée devrait donner comme traduction plus correcte : "socialistes nationaux", ce qui dérange car l'accent est mis sur le premier mot...

  • Vous avez un argument linguistique (outre le fait que le NSDAP était un Arbeiterpartei). Toutefois, si le mouvement nazi était révolutionnaire, et si, en matière économique, il pratiquait le dirigisme, il ne visait pas l’instauration d’un collectivisme extrême type bolchevisme.

    En 1926, Goebbels a écrit un texte, Der Nazi-Sozi, qui n’est pas inintéressant pour ces questions. Le voici en anglais :
    http://research.calvin.edu/german-propaganda-archive/nazi-sozi.htm

  • il y avait des luttes de tendance au sein du parti nazi; l'élimination des éléments gauchisants a été le prétexte de la "Nuit des Longs Couteaux'" et de l'élimination de Ernst Roehm; elle n'a d'ailleurs pas servi qu'à ça

Écrire un commentaire

Optionnel