Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un synode véniel

Young+People.jpg

- Eh, jeune catho dans le coup ! Je suis là pour t’accompagner !
- Hum… D’accord. J’étais seulement en train d’aller à la messe.

- Génial ! J’ai déjà ma gratte. Est-ce que je cours chercher mon djembé ?
- Heu… En fait, je vais à la forme extraordinaire.

- Pigé ! Tes vieux parents t’y obligent ? C’est trop nul…
- En fait, mes amis et moi trouvons que c’est plus facile d’y prier.

- Donc tu es en train de me dire que tu ne veux pas être accompagné ?
- Je pense que ça va aller, merci.

Trouvé sur New Liturgical Movement, sous le titre : "Young peopleTM (2018)".

Commentaires

  • Ce synode ne va pas tarder à devenir mortel... pour la foi.

  • Vous m'ôtez les mots de la bouche. J'allais dire que tous les synodes de Bergoglio sont mortels.
    Au fait, d'après la Conchita de Garabandal, les événements commenceront après un synode.

  • A Stavrolus :

    Quel est le,message donné à Conchita où figure la précision que vous indiquez ?

    J’ai été incapable de le localiser.
    http://www.corazones.org/lugares/espana/garabandal/relato_garabandal.htm

    Il me paraît assez évident que Garabandal est une supercherie. D’ailleurs :
    https://elpais.com/diario/1984/06/17/espana/456271202_850215.html

    Les fillettes demandent à l’archange Saint-Michel, qui leur est paraît-il apparu, de faire rien moins qu’un miracle pour convaincre les sceptiques. Saint-Michel est on ne peut plus obligeant : il suffit de lui demander, et il s’exécute. Une des fillettes se retrouve donc avec une hostie sur la langue, dont on nous demande de croire qu’elle est apparue de façon surnaturelle. C’est un classique : voir l’affaire de Sant’Ambrogio apparue en 1859. Il,faut avoir une bonne dose de candeur pour voir là un miracle, et quî plus est un miracle à la demande.

    Quand on lit les messages que ces demoiselles déclarent avoir reçus, ce ne sont que des platitudes pieuses. Est-ce bien la peine que des événements surnaturels se mettent en mouvement pour ne rien nous apprendre d’intéressant ?

  • Possible. Je n'en sais rien. Ça me paraît un message plein d'espérance (un avertissement avant le châtiment que nous méritons tous). Mon grand-père y est allé et a été impressionné par les voyantes. Pour ma part, je suis réservé, mais si nous devons passer sans avertissement à ce qui nous attend, et au point où nous en sommes, gare...

  • Le schéma des messages de Garabandal, c’est celui qui revient constamment dans ces apparitions supposées : repentez-vous de vos turpitudes, sinon il va vous arriver malheur. Ensuite il peut y avoir des broderies sur la nature du châtiment, sa date, etc.

    Quand vous lisez les messages de Garabandal, vous constatez qu’ils sont absolument sans intérêt. On n’a pas besoin d’apparitions supposées et de tours de prestidigitation (l’hostie sur la langue) pour savoir que les hommes ne se comportent pas d’une façon très édifiante. Pour un chrétien, parcourir le Nouveau testament suffit très amplement.

    Ces prodiges de pacotille nuisent considérablement à l’Église catholique. Heureusement, dans le cas de Garabandal, l’évêque a clairement indiqué qu’il n’y avait pas lieu d’y détecter du surnaturel, et Rome a déclaré qu9n en restait là.

  • Sur ce forum sympathique, on parle de "l'avertissement" qui va venir du Ciel : http://www.monastere.biz/t2294-deux-synodes-a-venir-et-le-pre-avertissement-de-garabandal

  • Merci pour cette adresse.

    Donc ce site nous déclare qu’on a la chaîne testimoniale suivante : Santiago Lanus dit que la sœur Madre Nieves lui a dit que le père Laffineur lui a dit que le père Pesquera lui a dit que Conchita a dit qu’elle avait eu un message suivant lequel un pré-avertissement serait donné qui serait en relation avec un synode.

    Je trouve un ouvrage de Santiago Lanús (Con Voz de Madré) :
    http://www.bisabuelos.com/lib/Con_Voz_de_Madre.pdf

    On y lit page 207 cette phrase (sans mention des intermédiaires) : « Sobre la situación previa al Aviso Conchita manifestó a la Madre María Nieves que habría un Sínodo en Roma antes del Aviso ».

    On trouve une vidéo dans laquelle la sœur parle directement de cette histoire de synode, et il semble apparaître qu’on n’a pas la chaîne déroulée ci-dessus, mais des ouvrages distincts de Laffineur, Pesquera.
    https://gloria.tv/video/6QFpQ82WjyJ14oZJ3gut2tuwR

    Divers sites se livrent à des calculs pour l’événement apocalyptique annoncé par Conchita, qui, en cachotière, a fourni plusieurs critères qu’il faut croiser.

    Tout ce bric-à-brac compliqué et allusif n’est d’absolument aucun profit spirituel et moral.

  • Il est facile d'ironiser, mais même si l'on ne croit pas aux apparitions de Garabandal, qui coïncidèrent avec la tenue du concile Vatican II, il existe au moins trois séries d'apparitions mariales reconnues par l'Eglise (La Salette, Fatima et Akita) qui annoncent toutes un grand châtiment si l'humanité ne se repent pas.
    Garabandal a été condamné par la hiérarchie catholique et certains éléments plaident en sa défaveur, notamment la mort de Joey Lomangino, à qui les petites voyantes avaient promis qu'il recouvrerait la vue lors du grand miracle annoncé. Il reste des aspects troublants dont Wikipedia fait une recension assez honnête : les voyantes couraient à reculons ; il était impossible de les soulever ; elles tombaient lourdement à genoux sur des pierres et n'en gardaient aucun hématome, etc. Elles se sont rétractées, mais la pression de l'évêque de Santander a été là-dessus déterminante, et deux d'entre elles sont revenues sur leur rétractation. Voilà ce qu'on peut dire. L'originalité des prophéties est d'annoncer un grand avertissement qui précéderait le châtiment, une thèse que Mgr Williamson a parfois reprise dans ses sermons (en particulier au Puy, me semble-t-il).
    Qui vivra verra, ou aura au moins appris une chose, comme disait Montaigne, "c'est qu'il n'y avait rien à voir".

  • @ Curmudgeon
    L'essentiel est de savoir si vous considérez le pontificat actuel comme orthodoxe ou hétérodoxe, si vous réalisez la crise énorme dans l'Eglise et si vous réalisez qu'elle correspond aux articles 675 et suivants du CEC...
    Après cela, l'important est que vous recherchiez à vivre en état de grâce et dans la charité.
    En ces temps mauvais; il est toujours possible de vivre selon l'évangile et la doctrine catholique.
    Donc ne rajoutons pas de divisions néfastes au corps déchiré de l'Eglise !

  • Le pape actuel s’exprime avec une vigueur méritoire sur des sujets taboués, comme l’avortement, et c’est justice de le créditer de ces déclarations, qui scandalisent les bien-pensants des idéologies à la mode.

    Malheureusement il se croit autorisé à vaticiner sur des sujets qu’il ne maîtrise pas : économie, immigration, islam, climat. Décidément l’affaire Galilée ne sert pas de leçon.

    Il s’entoure pour une part de personnages douteux. C’est même une manie étrange.

    Il ne sait pas tenir sa langue, d’où des propos improvisés plutôt légers, en matière théologique ou exégétique.

    Ceci posé, il me paraît nécessaire de contrecarrer une tendance dommageable dans certains milieux catholiques à se complaire dans des angoisses millénaristes issues de prétendus messages (spécialement des « secrets ») obtenus par des voyants dont il est avisé de se méfier.

  • A Stavrolus :

    Même en ce qui concerne les apparitions dites reconnues (sur les peut-être 2000 qui ont été alléguées depuis deux siècles), il demeure que leur statut « crédible » signifie simplement qu’il est admis que des catholiques puissent les considérer comme authentiques.

    Mais aucun catholique n’est tenu de considérer comme authentique aucune de ces apparitions, et cela même lorsqu’il s’agit d’un saint ou d’une sainte (comme, par exemple, Jeanne d’Arc).

    Ceci d’autant que certains bénéficiaires des supposées apparitions ont un comportement de vedettes autoritaires assez suspect. La sœur Lucia de Fatima en est un exemple.

    Sœur Lucie a brodé ultérieurement sur la vision de 1917. Elle a même prétendu avoir eu une vision de la Trinité (!) en 1926. On se demande bien en quoi consistait cette vision pour qu’elle ait pu en bénéficier sans mourir sur le champ.

    A la fin de sa vie, se prenant pour une sorte de star, elle n’hésita pas à s’adresser ainsi à des pèlerins stupéfaits : « Obéissez ! Je transmets les ordres de Dieu. Ma cellule de Carmélite est la cabine téléphonique avec le Ciel ». Longue analyse ici :
    http://users.skynet.be/histcult/malamerv.htm

    La fixation sur un apparitionnisme de type apocalyptique ou millénariste, accompagné de prodiges peu crédibles, détourne certains catholiques de tâches qui pourraient les occuper plus utilement.

  • soeur Lucia a-t-elle inspiré Mélanchon ?

  • "Même en ce qui concerne les apparitions dites reconnues (sur les peut-être 2000 qui ont été alléguées depuis deux siècles), il demeure que leur statut « crédible » signifie simplement qu’il est admis que des catholiques puissent les considérer comme authentiques."

    Merci. Je sais cela fort bien. "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père" et vous avez même le droit de préférer ce vieux faune ricanant d'Erasme à, je ne sais pas moi, sainte Marguerite-Marie Alacoque, par exemple, qu'on fêtait la semaine dernière. Je connais aussi cette foi sèche, moqueuse envers les humbles, rationaliste, humaniste, libérale. On a vu où elle a mené la chrétienté. Erasme, en tout cas, est mort en refusant les sacrements. On pourrait sûrement avoir une oreille attentive de Bergoglio si on lui suggérait de le canoniser. Mais vous aurez beau faire et dire, le catholicisme sceptique restera toujours un oxymore.

  • Vous avez un discours eschatologique assez connu, dans les trois Evangiles synoptiques, qui n'annonce rien de bien réjouissant pour le temps de la fin. Je pense que cette prophétie-là, au moins, vous la reconnaissez, puisqu'elle est attribuée à Notre Seigneur Jésus-Christ en Personne.

  • A Stavrolus :

    Vu mes origines sociales, je n’ai aucune propension à me moquer des humbles. Ceci n’implique pas de gober sans examen tout ce qui vient des milieux populaires.

    À vrai dire, j’ai plutôt tendance à regarder ce qu’écrivent par exemple certains des clercs, en principe compétents théologiquement, mais qui font preuve d’un grand manque de jugement.

    Ces dérives se produisent en particulier lorsque, cédant aux tentations clericalistes, ils abusent de leurs fonctions pour essayer de contraindre mentalement les laïcs sur des sujets où ils n’ont aucune compétence du seu- fait qu’ils sont hommes d’Église (science, économie, politique, art, etc.), ou bien lorsqu’ils manquent de discernement sur des supposées visions.

    Ensuite, oublions ici Érasme (connaissez-vous la lettre admirative extraordinaire que Rabelais lui envoya ?), mais souvenons-nous que l’anti-intellectualisme de principe n’est pas de bon conseil.

  • A propos du supposé miracle de l'hostie sur la langue de Conchita à Garabandal, j’ai fait allusion à un autre cas, la supercherie de Sant’Ambrogio. Je précise, car cette histoire remarquable montre comment on peut tromper des gens qui ne sont pas nécessairement des imbéciles pendant trente ans, comment les mensonges s’accompagnent de comportement sexuels étranges de la part de clercs, comment on étouffe une affaire gênante, et comment un prêtre s’en tire à peu de frais. Pie IX, dans cette affaire, paraît bien laxiste.

    Il’sagit des religieuses de Sant’Ambrogio, à Rome. L’affaire éclate en 1859. Au début du siècle, la fondatrice du couvent prétend faussement bénéficier de visions, elle met en place un système pervers dans la communauté. Elle est sanctionnée, mais continue d’être révérée par les sœurs têtues.

    Plus tard, la maitresse des novices, la séduisante Maria Luisa, véritable ensorceleuse, pratique des impostures pseudo-miraculeuses (fausses lettres de la Vierge, bague donnée par la Vierge, fragrance censément miraculeuse), et va jusqu’à commettre des meurtres sur d’autres sœurs. Des rites d’initiation sexuelle lesbienne ont lieu. Les confesseurs jésuites se laissent aller à des privautés couvertes par de pieuses momeries. Ces données sont éminemment instructives si on veut comprendre les mécanismes qui opèrent depuis des dizaines d’années chez des prêtres prédateurs homosexuels.

    Pour sa part, Pie IX est coupablement clément avec un personnage moralement peu recommandable, le théologien jésuite Joseph Kleutgen, confesseur au couvent, et par ailleurs penseur thomiste de valeur. Mais, à côté de ses dons intellectuels, Kleutgen est aussi un être à la fois naïf et pervers. Après condamnation et brève période d’isolement, Kleutgen est rapidement remis en selle, et il joue un rôle dans certaines définitions théologiques sous le pontificat de Pie IX. Dans le,monde germanique en particulier, il laisse la réputation d’un grand théologien et d’un homme d’Église austère.

    L’article Wikipedia en anglais sur Kleutgen, dérivé de la vieille Catholic Encyclopedia, n’est pas fiable du tout après ce qu’a révélé le travail de l’historien allemand Hubert Wolf, effectué après l’ouverture des archives du Vatican par Jean-Paul II. Les prétendues calomnies des Vieux-Catholiques sont en dessous de la vérité, qui est maintenant connue après plus d’un siècle d’étouffement.

    Voir ces comptes rendus de l’ouvrage de Wolf, en français et en anglais :
    https://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20131015.OBS1202/sexe-mensonge-et-vatican.html
    https://www.commonwealmagazine.org/nuns-santambrogio
    http://shinynewbooks.co.uk/shiny-new-books-archive/issue-5-archive/non-fiction-issue-5/the-nuns-of-sant-ambrogio-by-hubert-wolf-translated-by-ruth-martin/

  • Qu'est ce que vous voulez prouver exactement ?
    Vous êtes incapable de développer un argument clairement, vous nous abreuver de "preuves" avec des discours vidéo de gens qui comme vous ne croient pas à ces apparitions .
    Je dirais tant pis pour vous car vous n'aurez pas connu la joie de prier avec des gens simples et des petites filles !
    Je n'ai pas la prétention de vous faire croire à Garabandal mais je vous dis simplement, si vous n'y croyez pas n'en dégouttez pas les autres ! Et gardez vos réflexions pour vous, votre intolérance est désagréable et haineuse !
    Garabandal redit ce qui est annoncé par ailleurs, informez vous mieux.

  • il existe une autorité pour juger de l'authenticité de ce genre de révélation, c'est l'évêque du lieu, et à Garabandal, il a été formel et il est au moins téméraire de ne pas tenir compte de son avis
    je comparerai Garabandal à Kerizinen : là aussi, l'évêque du lieu a émis un avis défavorable, et la "voyante" s'y est pliée; pourtant, le seul fait que cette paysanne bretonnante pratiquement analphabète ait écrit ses "révélations" en excellent français me semble beaucoup plus convaincant que tout ce qu'on a pu voir à Garabandal où on a construit un simple oratoire qui n'a rien d'une chapelle

  • je précise que c'est à Kerizinen qu'on a construit un simple oratoire, pas à Garabandal comme la construction de ma phrase pourrait le faire penser

  • A emi :

    Je vous remercie d’avoir attiré mon attention sur un grave défaut dont je souffre sans m’en être rendu compte jusqu’ici, celui d.être « incapable de développer un argument clairement ». Depuis soixante ans que je développe des arguments, c’est la première fois que je l’entends dire ça.

    Je vous remercie également de m’avoir fait observer que mon scepticisme total envers Garabandal (et mon observation que le prétendu miracle de l’hostie sur la langue à Garabandal ressemble exactement au prétendu miracle de l’hostie sur la langue à Sant’Ambrogio sont une démonstration de mon caractère intolérant et haineux. J’ai ainsi appris de nouvelles définitions, très originales, de « intolérance » et « haineux », qui enrichissent ma culture lexicologique.

  • Il n'y a pas eu que la communion miraculeuse à Garabandal, il s'est passé bien d'autres faits, informez vous mieux, car vous avez l'attitude de défense de ceux qui condamnent sans s'être informé avec honnêteté et loyauté.
    Les faits de Garabandal ont en effet était jugés par l'évêque du lieu et comme pour beaucoup d'apparitions contemporaines les évêques ne sont pas aussi attentifs aux manifestations célestes.
    Comment l'expliquer ? Parce que sans doute ils ne sont pas aussi près du Bon Dieu que devrait l'être un vrai apôtre.

    Peu importe que vous croyez ou pas à Garabandal, soyez tranquille, aucune croyance aux apparitions n'est dogmatique ; ne pas y croire n'est pas pécher !
    Pour Garabandal, il est à noter que le Saint Padre Pio y a cru, lui et bien d'autres prêtres et évêques !
    La suite des événements annoncés (et qui ne vont pas tarder) nous mettra d'accord.
    En tous Ses lieux d'apparitions Marie ne cesse de dire la même chose : "convertissez vous, prier le Rosaire SINON vous allez périr".
    A Garabandal aussi elle a répété cela Elle a même prédit de quelle sorte serait les châtiments et ceux qui seront sauvés seront ceux qui auront cru ! A bon entendeur !!!!

Écrire un commentaire

Optionnel