Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Deux agents communistes

CINA-synod.jpg

Le pape s’est félicité que pour la première fois le gouvernement chinois permette à des évêques de participer à un synode. Grâce à l’accord secret, bien sûr. Et il a reçu chaleureusement les deux évêques en question, qui ont été nommés par le gouvernement communiste chinois.

L’un (à gauche) est Mgr Jean-Baptiste Yang Xiaoting, évêque de Yanan. Il est vice-président du Conseil des évêques chinois, organisme contrôlé par le pouvoir communiste et non reconnu par Rome. Du moins jusqu’à l’accord secret.

L’autre est Mgr Joseph Guo Jincai, évêque de Chengde depuis 2010 pour les communistes, et depuis le mois dernier pour François. L’ordination épiscopale de Mgr Joseph Guo Jincai avait été condamnée de façon virulente par Rome (celle de Benoît XVI). François a non seulement annulé l’excommunication qui frappait l’évêque, mais il a créé pour lui le diocèse catholique de Chengde. Mgr Joseph Guo Jincai est le secrétaire général du Conseil des évêques chinois. Il est aussi député à l’Assemblée nationale populaire (un poste qui implique d’être athée et membre du parti communiste).

Le cardinal Zen a touitté :

« Voix de la périphérie. La présence des deux émissaires du gouvernement persécuteur et athée. C’est une insulte aux bons évêques de Chine et au synode des évêques catholiques ! ».

Commentaires

  • "Dix jours après l’annonce d’un accord entre le Saint-Siège et le gouvernement chinois sur la nomination des évêques de Chine, l’ancien évêque de Hongkong, le cardinal Zen, crie à la trahison. « Terrible, terrible ! », s’exclame-t-il en lançant les bras au ciel dans sa résidence hongkongaise. « Les catholiques [dits « souterrains »] chinois se sentent trahis. Le gouvernement [chinois] qui a toujours réprimé l’Eglise clandestine, le fait désormais avec l’aide du Saint-Siège ! "

    https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/10/03/apres-l-accord-entre-le-saint-siege-et-pekin-le-cardinal-zen-persiste-a-denoncer-une-trahison_5364176_3216.html

  • Le pape François, par son accord passé avec les communistes, manifeste son total mépris pour l'enseignement de l'Église.
    Voir l'encyclique Divini Redemptoris, n°58.
    "Veillez, Vénérables Frères, à ce que les fidèles ne se laissent pas tromper.
    Le communisme est intrinsèquement pervers,
    et l'on ne peut admettre
    sur aucun terrain
    la collaboration avec lui
    de la part de quiconque veut sauver la civilisation chrétienne."

  • Ce qui est tout de même un peu amusant, c'est qu'il s'agit ici d'infiltrés visibles. ... où sont les autres? Et quand vont ils se convertir ?

  • qui a vu le fdilm "Good bye Lenin" ?
    on s'y rend compte que la société communiste est avant tout le règne du mensonge, que tout le monde joue la comédie et qu'on ne peut être sur de rien

  • quand je pense que ce crétin fini qu'est patrice de plunkett continue à trouver génial cet accord...

  • P de Pluncket , issu du collège des jésuites ST Louis de GONZAGUE est le type même du fourbe bien dans la ligne François, e prêt en retournement de veste , il a varié depuis un pseudo royalisme orléanais jusqu’au progressisme catho-gauchisant, écrivant dans VA, La Croix, Le Figaro ...il va à la gamelle en permanence. Fayot en classe, il est fayot de gauche bobo, les poches pleines.

  • question théologique : lorsque ces évêques célébrent une messe, la transsubtantiation est-t-elle opérée ?

  • Cela revient à poser la question de la cause efficiente, c'est-à-dire du ministre. S'il est excommunié de fait (pour se reconnaître dans une idéologie et appartenir à un parti condamnés sans appel par l'Eglise), peut-il consacrer ?
    Saint Thomas d'Aquin vous répond (ST, Tertia pars, Q. 82) :
    "Puisque la consécration est un acte qui résulte du pouvoir d’ordre, les schismatiques et les excommuniés peuvent, s’ils sont ordonnés, consacrer l’hostie, quoiqu’ils n’aient pas le droit de le faire et qu’en le faisant ils commettent un péché mortel."

  • On pourrait néanmoins se demander si ces évêques sont investis du pouvoir d'ordre. Je suppose que la question est à résoudre au cas par cas.

  • @ Stravrolus
    Je vous remercie.
    On voit bien dans quels désordres, confusions et abominations ce pape conduit l'Église.
    En clair il permettrait à des évêques de consacrer tout en se rendant coupables de péché mortel.
    Cela s'appelle une monstruosité, c'est carrément satanique.

  • n'allez pas trop loin : ce fut exactement le cas des évêques consacrés par Mgr Lefebvre et Mgr de Castro Mayer

  • "L’ordination sacerdotale de Mgr Joseph Guo Jincai avait été condamnée de façon virulente par Rome"

    N'est-ce pas plutôt de l'ordination ÉPISCOPALE de cet agent communiste qu'il s'agit ?

  • Oui, bien sûr. Merci.

  • de toute façon, cela n'a aucune importance pour ce qui est de son pouvoir d'ordre : il était dans la même situation que les évêques ordonnés par Mgr Lefebvre, et cela n'en a plus quant à son pouvoir de juridiction, puisqu'il a été confirmé par Rome
    question : a-t-on songé à le relever de son excommunication ?

  • @ Théofrède
    Vous mettez sur le même plan les évêques consacrés par Mgr Lefebvre et les évêques Mgr Jean-Baptiste Yang Xiaoting, Mgr Joseph Guo Jincai, tous deux communistes et athées, dûment reconnus par Rome.
    Curieux raisonnement.

  • qu'y a-t-il de curieux ?
    ce sont les uns et les autres des évêques consacrés validement sans mandat pontifical, donc excommuniés jusqu'à ce qu'un pape les relève de cette excommunication
    quelle différence voyez-vous sur le plan sacramentel ?

Écrire un commentaire

Optionnel