Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les pourris parlent aux pourris

Francis-Maradiaga_810_500_75_s_c1.jpg

Le cardinal Andrés Rodriguez Maradiaga, grand ami du pape et chef du C9, à propos de l’affaire McCarrick :

Il ne me semble pas correct de transformer quelque chose qui est d’ordre privé en gros titres explosant dans le monde entier et dont les éclats heurtent la foi de beaucoup. Je pense que ce cas de nature administrative aurait dû être rendu public conformément à des critères plus sereins et objectifs, et non avec une charge négative d’expressions profondément amères.

Commentaires

  • C'est facile mais il aurait pu dire
    "Qui suis je pour juger Mgr Vigano ?"

    Maintenant on découvre qu'un cardinal homosexuel pratiquant rencontre juste des soucis d'ordre privé (comme un mari qui bat sa femme ?)

    Mais alors porquoi a-t-il demissionné du sacré collège pour si peu ?

    Le clan Bergoglio a du mal à trouver une ligne cohérente : ou le pape François sanctionne les comportements délictueux ... ou bien ????

  • Un cardinal qui ne se scandalise pas de la conduite honteuse d'un autre cardinal, c'est mauvais signe !

  • Une belle preuve qu'ils ont perdu la foi. Membres morts et aveuglés conducteurs de morts et d'aveugles.

  • La photo est sympa : on dirait le casting d'un film de gangsters qui donnent aussi pour les bonnes œuvres.

  • De Niro et Joe Pesci dans Casino, par exemple. C'est vrai qu'ils ne redistribuent guère, à part les balles et les coups de poing, mais les mecs de la photo non plus...

  • Les fautes évoquées seraient "d'ordre privé" ? Et des cas "de nature administrative" ?
    Ainsi ce "cardinal" ne verrait pas (ou refuserait de reconnaître) que les fautes évoquées sont aussi des péchés contre Dieu et le prochain...
    On croit rêver. Faudra-t-il que le peuple chrétien leur secoue les puces et les vire manu militari ?

  • vous semblez ignorer que les papes sont des hommes et que l'homme est pécheur
    vous semblez également ignorer l'histoire de l'Eglise qui vous apprendrait qu'il y eut de nombreux papes scandaleux

  • @ Théofrède.
    Merci vos leçons d'histoire : vous êtes tellement un puits de science que vous m'avez bien fait rire.

  • Les papes débauchés de la Renaissance sont évidemment un problème mais au moins ils ne s'occupaient pas de dogme
    Ils laissaient cela a des gens compétents et fiables

  • Et maintenant on a droit à une harangue du pape François disant que les mafieux ne vivent pas en chrétiens.

    Et Mccarrick, il vivait en chrétien ? Sinon, pourquoi l'avoir choisi comme conseiller ?

    Et les mafieux de Saint Gall (dont le Cardinal Daneels), ils vivaient en chrétiens ?

    http://video.lefigaro.fr/figaro/video/pape-francois-un-mafieux-ne-vit-pas-en-chretien/5835252132001/?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

  • je n'ai aucune sympathie pour les mafieux mais je comprends mal
    - pourquoi le pape les déteste à ce point
    - et si ce sujet ne releverait pas d'abod du pouvoirtemporel ? ne serait ce pas plutot au gouvernement italien de lutter contre la mafia et non à l'Eglise ?

    C'est une tendance forte de ce pontificat d'être faible sur la foi et la morale mais d'être fort, voire dur, sur les sujets temporels ...

  • attention à ce que vous dites : Mussolini avait lutté victorieusement contre la Mafia, que les Américains ont rétablie dans ses fiefs
    pour dire du mal des mafiosi, il faut faire trés attention si on ne veux pas passer pour fasciste
    en tant que breton, je suis assez gêné depuis que notre vénéré président Macron a révélé que les Bretons étaient mafiosi de nature
    qui sera le nouveau Caligula ? le premier avait trés bien su régler son compte au premier Macron

  • @Théofrède

    "vous semblez ignorer que les papes sont des hommes et que l'homme est pécheur"

    Certes, mais le pape n'est-il pas le Très Saint-Père ?

    Il me semble que les Saints, comme tout homme, ont été tentés par le diable. Le Curé d'Ars en est un exemple. Fut-il un pêcheur?

    Jésus, vrai Dieu et vrai Homme, a lui aussi été tenté par le diable... n'a-'il pas su résister ?

    Le Notre-Père, paroles du Christ, prière par excellence, ne donne-t'il pas le moyen de succomber à la tentation ?

    Les sacrements n'ont-ils pas été donnés pour nous aider à pallier notre nature marquée par le péché originel ?

    Nous ne serons jamais des anges, mais je crois fermement que la foi dans le Christ nous donne les moyens de ne pas être des bêtes . (Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc. Chapitre VIII)

    Concernant les papes de jadis, il faut se rappeler qu'avant d'être de Bons Pasteurs, ils furent avant tout les chefs d'un État puissant, plus inspirés par César que par Dieu.

  • quel état puissant ?
    les états de l'Eglise n'étaient que l'une des nombreuses principautés italiennes
    quant à votre commentaire, il pue surtout la superstition

  • @Théofrède.
    Vous êtes non seulement spécialiste en histoire ( de la papauté ) mais aussi directeur de conscience.
    Quelle chance nous avons de pouvoir vous compter parmi nous. Deo gratias.
    On devrait faire chanter un Te Deum.

  • @Etienne 1er
    et moi je pense que vous êtes surtout un crétin, au mieux une vieille fille aigrie
    pourriez-vous m'expliquer en quoi je peux être directeur de conscience ?
    quant à chanter un Te Deum, en quel honneur ?
    mais vous ne savez peut-être pas ce que c'est

  • @Tchofrède li magnifique.

    Comme vous êtes méchant avec les vieilles filles.
    Elles sont sans doute moins aigries que vous : ça se devine au ton doctoral et agressif que vous, vous adoptez.

    Quand vous dites qu'un commentaire pue la superstition, vous ne faites pas de la direction de conscience ?
    Ne serait-ce que du mépris ?

    Sur ce. Continuez à pisser au vitriol, je ne daigne plus vous répondre.

  • "Concernant les papes de jadis, il faut se rappeler qu'avant d'être de Bons Pasteurs, ils furent avant tout les chefs d'un État puissant, plus inspirés par César que par Dieu."
    Je m'inscris en faux. Les Papes n'ont jamais été "avant tout" les chefs d'un Etat puissant. Ils sont avant tout les chefs d'une Institution divine créée par Notre Seigneur Jésus-Christ. Il y eut pendant plusieurs siècles des Papes qui n'avaient aucun pouvoir politique et il y eut aussi, à d'autres époques, des Papes désignés par le pouvoir politique. Le problème, avec Bergoglio, c'est qu'il a été mis en place par une oligarchie politico-financière démoniaque, avec l'appui, semble-t-il, d'un lobby homosexuel infiltré dans l'Eglise, autrement dit par une mafia encore bien plus corrompue que celle qu'il affecte de vouloir dénoncer, ce qui ne mange pas de pain et ne manque pas de sel (celui des pharisiens).

  • c'est la deuxième cfois qu'Etienne 1er me menace de ne plus me répondre; malheureusement, il ne tient pas ses promesses

  • Cet article m'inspire un autre titre, certes grossier, mais beaucoup moins que ces soi-disant successeurs des Apôtres:

    "Foutage de merde... foutage de gueule"

  • Ces gens ne seront jamais la solution car ils sont le problème
    Tout ça doit partir

  • Bonjour Monsieur Daoudal,
    Qui sont les pourris et les pourris ? Il y a deux personnes sur la photographie d'illustration.
    Cordialement
    Nicolas

  • @Nicolas
    Il y a
    Les pourris peu pourris
    et les pourris très pourris
    Les papes pourris et les papes pas pourris
    Les pas papes pourris et les pas papes pas pourris
    Les papes à poux pourris et les papes à poux pas pourris
    Les papes pas à poux pourris et les papes pas à poux pas pourris
    Les papes à poux papas pourris et les papes à poux papas pas pourris
    Les papes à poux pas papas pourris et les papes à poux pas papas pas pourris
    etc...

  • @Dauphin
    Excellent, le coup des papa Papous à poux revu et corrigé !
    J'ai bien ri ! Vous et Stavrolus étiez en grande forme sur ce "fil" !
    Un peu d'humour permet d'évacuer le trop plein de colère accumulé depuis pas mal de temps... Et ça fait du bien !

  • Bonjour Monsieur Daoudal,
    Adhérez vous aux commentaires injurieux, contre le pape notamment qui sont publiés sous les billets de votre blog ?
    Cordialement
    Nicolas

  • Une virgule manquante (après notamment, je suppose), et votre phrase n'a plus aucun sens. Le diable est dans les détails, s'agissant de Bergoglio notamment.

  • Le 14 septembre, le pape François a qualifié le Christ en croix de « serpillière» :

    Jésus sur la Croix « était une “serpillère”, un condamné. Paul n’avait pas peur de faire voir cette défaite et ceci peut illuminer un peu nos mauvais moments, nos moments de défaite, car la croix est aussi un signe de victoire pour nous les chrétiens.»

    https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe/2018-09/messe-sainte-marthe-14-septembre.html

  • Ben Hecht, scénariste prolifique et des plus talentueux (Autant en emporte le vent, Les Enchaînés, La Corde), mais aussi l'un des intégristes talmudistes les plus antichrétiens qui soient, fit un jour la déclaration suivante à propos du Christ :
    « L’une des plus belles actions jamais réalisées par la populace fut la crucifixion du Christ. Mais vous pouvez faire confiance à la populace pour tout bousiller. Je m’y serais pris différemment. Vous voyez, ce que j’aurais fait, c’est l’envoyer à Rome pour qu’il soit dévoré par les lions. Ils n’auraient jamais pu faire un sauveur d’un tas de viande hachée ».
    Disons donc que, pour le respect dû au Sauveur du monde, l'ami Bergog-et-Magog marche sur les pas de Ben Hecht. L'ennui, c'est qu'il n'est pas scénariste hollywoodien ; il est "pape".

  • Et oui, Max, le Christ a connu une mort infamante. C'est ce que nous rappelle le pape. Il n'a pas triomphé sur un champ de bataille comme le messie que nos frères aînés dans la foi attendent toujours. Il n'a pas été remplacé au dernier moment sur sa croix comme Mahomet le fait croire aux musulmans. Vous auriez préféré que cela n'arrive pas comme Pierre dans Matthieu 16:22 ?

  • "Il n'a pas triomphé sur un champ de bataille comme le messie que nos frères aînés dans la foi attendent toujours."
    Ça, c'est assez juste, mais il vaudrait mieux écrire "les juifs qui l'ont crucifié" que "nos frères aînés dans la foi". En effet, comme en témoignent les Prophètes, qui l'ont annoncé, et les Apôtres, qui l'ont reconnu, nos authentiques frères aînés dans la foi n'attendent plus le Messie mais son retour à la fin des temps, ce qui est fort différent.

  • Communication étrange d'un Pape étrange

    https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2018-09/40-000-crucifix-distribues-place-st-pierre-apres-l-angelus.html

    J'ai peut-être l'esprit mal tourné mais je vois un signe phallique sur ce crucifix cf l'étrange crèche de Noël déployée place Saint-Pierre en décembre dernier.

  • Bonsoir Monsieur Daoudal,
    Approuvez vous le commentateur ci-dessus qui injurie le pape "bergog et Magog" ?
    Une réponse serait appréciée.
    Cordialement

  • Moi, je l'apprécie énormément, attendu qu'il s'agit de ma personne. Et vous, Nicolas, vous aimez les caramels mous ?

  • Le fait est qu'il s'appelle Jorge -Ma-ria Ber-gog-lio, de sorte que vous trouvez bien la prophétie d'Ezéchiel dans son nom. Sans compter qu'en base neuf, Bergoglio additionne 90 points. Les connaisseurs apprécieront. En passant...

  • Comme l'écrit un écrivain qui (hélas pour lui) aspire au néant : "Il y a toujours plus qu'on ne croit."
    Mais chez vous, Nicolas, il y a toujours moins que ce qu'on aurait pu espérer.

  • @Nicolas
    Vous avez mal choisi votre pseudo, vous auriez dû prendre Agnan !

  • @YP
    Je n'ai pas compris. J'ai beau chercher : Agnan sans tache, Nicolas Dupont-Agnan. ou est-ce une allusion au Petit Nicolas ? Ah oui, ça me vient en l'écrivant, mais j'en étais resté à Sempé et Goscinny. Bon, j'envoie quand même...

  • Moi, c'est plutôt Tintin. Alors je l'aurais appelé Omar Ben Salaad ou Mitsuhirato. Puisqu'il parle dans mon dos, je peux bien en faire autant.

  • @Stavrolus
    Voui, dans "Le petit Nicolas" (de Goscinny, illustré par Sempé), Agnan est le premier de la classe et passe son temps à dénoncer ses camarades...
    Ah oui, Tintin... C'est autre chose : carrément mytho !

  • Agnan gnangnan...

    "Je l'aimerais peut-être s'il avait plus de colère au cœur, s'il était moins gnangnan, s'il était homme, enfin."
    — Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d'une fille, ...

Écrire un commentaire

Optionnel