Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Abrutis

L’Institut Montaigne, qui est le nec plus ultra de la bien-pensance idéologique, financé par l’élite de l’entreprise française, publie un rapport alarmant sur « l’islamisme ». Un rapport de 617 pages. Mais oui. Pour rien. Bien sûr. Car on nous explique qu’il ne faut surtout pas confondre l’islam (c’est bien) et l’islamisme (c’est pas bien)… On commence donc par définir le méchant islamisme… et la définition qu’on nous donne est celle… de l’islam : « Les islamismes (…) forment un ensemble qui, au-delà de la croyance religieuse et de la spiritualité personnelle, porte une interprétation du monde, une vision de l’organisation de la société - y compris le monde profane - et un rôle donné à la religion dans l’exercice du pouvoir. »

C’est bien cela l’islam, et non l’islamisme. C’est la démonstration que l’islamisme n’existe pas.

Le rapport dénonce le fait que l’islamisme est aujourd’hui, dans le monde musulman français, en situation de monopole intellectuel, aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les librairies.

Confirmation que nous parlons bien de l’islam, et non d’un mythique islamisme. La distinction n’est qu’un leurre au service de l’islam. On sert la soupe aux dirigeants des mosquées, qui bien entendu, en maîtres de la taqiya, surenchérissent sur leur islam modéré qui n’a rien à voir avec l’horrible idéologie islamiste.

La définition de l’islamisme que donne l’institut Montaigne est, pour n’importe quel islamologue sérieux, la définition de l’islam (inséparable des notions d’oumma et de charia). Car l’islam modéré n’existe pas en dehors de la bouche des imams parlant aux mécréants (et de la cohorte des médias et instituts qui colportent le mensonge). Il existe certes d’innombrables musulmans modérés : ce sont les musulmans sociologiques qui ne connaissent à peu près rien de leur « religion »… mais qui sont prêts à se « radicaliser » au premier appel des chefs « islamistes »…

Commentaires

  • Vraiment, les gens de l’Institut Montaigne sont bien placés pour pontifier sur les distinctions entre « islam » et « islamisme », vu que le passage que vous citez montre ceci : ils ne savent pas ce que c’est que... l’Hégire. Et ce qu’était la communauté de Médine.

    Une telle ignorance de base autorise bien ces abrutis à pondre 600 pages sur un sujet qu’ils n’ont même pas passé une après-midi à effleurer.

  • Heureusement que nous trouvons un pontife mieux au fait des réalités :

    Le pape actuel a en effet déclaré : « “È vero che l’idea della conquista appartiene allo spirito dell’islam ». Il est vrai que l’idée de conquête fait partie de l’esprit de l’islam. 

    Il ajoute avec sa perspicacité coutumière : « Ma si potrebbe interpretare secondo la stessa idea di conquista la fine del Vangelo di Matteo, quando Gesù invia i suoi discepoli a tutte le nazioni ». Mais on pourrait interpréter selon la même idée de conquête la fin de l’Évangile de Matthieu, quand Jésus envoie ses disciples vers toutes les nations.

    Le parallèle est en effet frappant.

    Un bon exégète, un théologien solide, il n’y a rien de tel pour remettre les idées en place.

  • Oui, très juste. D'ailleurs ce crypto-protestant, crypto-musulman devrait aussi invoquer
    Saint Matthieu 10, 34 à 11, 1

    Jésus disait aux douze Apôtres : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.(...)" pour nous démontrer que les méchants catholiques veulent passer leur prochain au fil de l'épée, semer la division et qu'ils ne sont pas mieux que le djihadistes. Quand on est tordu dans sa cervelle, tout est possible. Et penser qu'il y en a qui bavent d'admiration devant des inepties pareilles.

  • Dauphin. J'appuie fortement ce que vous dites ! Cela prouve que Bergoglio a un cerveau dérangé, la preuve c'est qu'il a eu besoin de consulter un psychiatre avant qu'il ne devienne pape, il l'a révélé lui-même.

    Un véritable homme de prière n'aurait besoin que de mettre sa confiance en Dieu en priant justement pour retrouver son équilibre s'il est perturbé...

    C'est dire dans quel abîme nous sommes tombés avec ce " pape ". Que Dieu nous vienne en aide.

  • Ciel ! Vous avez dit psychiatrie ?
    Voyez notre ADDENDUM 19 h 00 ! A l’heure de l’Angelus du soir !

    http://cril17.eu/patriotes-de-france-et-de-navarre-en-marche-vers-le-bataclan-maj-11-09

Écrire un commentaire

Optionnel