Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La non-Croix

Grosse émotion, nous dit-on, chez les abonnés de La Croix : hier, avec leur quotidien préféré, ils ont reçu un tract de la Manif pour tous.

Bien sûr, c’est d’abord le lobby LGBT qui a réagi en hurlant au scandale. Pensez donc, un journal catholique qui fait de la publicité pour une organisation qui respecte la morale catholique…

Mais des lecteurs ont également réagi, et ça a fait des remous au sein de la rédaction.

La direction a remis les pendules à l’heure : « Il ne s'agit pas d'un tract qui engagerait la position de la rédaction. » Ouf.

Donc, pas de panique. C’est juste de la publicité pour une organisation aux idées bizarres voire choquantes, mais qui paie… On souligne d’ailleurs que la Commission permanente d'étude et de coopération du journal reste vigilante sur la séparation entre le marché de la publicité et le travail de rédaction…

*

N.B.

Un lecteur de La Nef qui s’était plaint auprès de La Croix que tel article était en contradiction avec l’enseignement de l’Eglise s’est vu répondre que La Croix est un journal d’informations générales et « pas un journal chrétien »…

Mais pourquoi garde-t-il ce titre ?

Commentaires

  • La réaction indignée de Clémence Allezard, la représentante de l'association des journalistes gays, sur Twitter est très révélatrice.
    "Les journalistes doivent prendre leurs responsabilités, ils façonnent les représentations collectives."
    Ou encore,
    "C’est très exactement une des raisons d'être de l‘@ajlgbt , faire comprendre aux journalistes qu'une opinion homophobe ne vaut pas celle d'une personne concernée, que sous couvert d'impartialité, d'objectivité journalistique, on laisse se déverser une parole homophobe décomplexée".

    Bref, les masques tombent et les journalistes avouent de plus en plus volontiers leur rôle exclusif de commissaires politiques, bien loin de la recherche et de la publication des faits.

  • Eh oui, c'est pourquoi je ne le retrouvais pas dans L'Homme nouveau... Merci.

  • rien de nouveau sous le soleil !
    La Croix continue sur sa lancée, depuis qu'elle a supprimé le crucifix qu'elle avait en première page, dont la suppression fut d'ailleurs une bénédiction pour les gens qui utilisaient les vieux journaux comme papier hygiénique, et qui n'ont plus eu à découper ce crucifix avant usage

  • Ce sont les Assomptionnistes qui avaient créé ce jouirnal, mais les franc-maçons avaient compris qu'il fallait s'en emparer avec douceur, àla manière du voleur chinois,puis de le détourner ito de la Vérité.
    Radio Coco France en est le rejeton.

  • raison : subvention 2017rico

    Montant de l'aide : 5 778 283

  • Ils gardent le titre "La Croix", parce que c'est un calvaire de lire ce torchon.

  • La plupart des curés recyclés écolos-cocos trouvent ce torchon très bien. Ce torchon , c'est leur porte-parole.

Écrire un commentaire

Optionnel