Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Babiš et les migrants

Le Premier ministre tchèque dans le journal Dnes :

Si l'Italie et Malte n'accueillent pas les migrants illégaux, c'est l'Espagne qui les prendra. Et ainsi, nous lançons encore un message aux migrants qu'il est bien possible de se rendre en Europe, du Maroc via l'Espagne. Cela doit cesser, sinon nous n'arrêterons pas le flux migratoire. Je m'apprête à en parler avec les dirigeants européens et à prendre part à la mise en place d'un plan d'action complet. Nous devons commencer à coopérer de manière très intense pour trouver une solution, car nous avons inutilement perdu trois ans dans un débat insensé sur les quotas. La République tchèque ne prendra aucun migrant illégal, ce n’est pas contre l'Italie, c’est une stratégie fondamentale. C'est un geste clé, un symbole et un message aux migrants et aux gangs de passeurs, qu'il sera dépourvu de sens de prendre un bateau à destination de l'Europe. Le problème est absolument fondamental. Nous devons défendre ce que nos ancêtres ont édifié pendant plus de mille ans.

Commentaires

  • la route de l'Europe par l'Espagne a été coupée eu 721 à Toulouse par le duc Eudes
    ce n'est pas ce que dit l'histoire officielle, qui en est toujours à la propagande électorale des Carolingiens, mais c'est ce que savent trés bien les historiens musulmans

Écrire un commentaire

Optionnel