Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Argentine

Finalement les sénateurs argentins ont tout de même rejeté, hier, le projet de loi légalisant l’avortement, qui avait été approuvé par les députés en juin. Par 38 voix contre 31 et deux abstentions.

Pour les partisans de la culture de mort, cela veut dire que dans quelques années il passera.

On notera le tweet écœurant d’Eric Ciotti, député de droite pure et dure à chacune des ses nombreuses apparitions à la télévision :

Alors que le Sénat argentin a rejeté la légalisation de l'avortement, pensées à #SimoneVeil qui avait eu le courage il y a 44 ans de se battre comme personne pour faire avancer les droits des femmes. Cette niçoise d'exception restera à jamais un exemple pour l'humanité.

 

Addendum

Un député de la majorité a lancé dès hier l’idée d’un référendum, en se référant à l’exemple irlandais. Le Premier ministre Marcos Peña, favorable à l’avortement, a rejeté cette proposition, s’en tenant à la voie du débat parlementaire qui avait été choisie. Le président Mauricio Macri, qui est opposé à l’avortement mais avait lancé le processus, a salué la qualité du débat parlementaire et a dit qu’il se poursuivrait, pour travailler à ce que « toutes les femmes aient la possibilité de choisir et de planifier leur vie », notamment par un plan d’éducation sexuelle à l’école…

Commentaires

  • Si quelqu'un a du temps à perdre, je suis sure que les pro-avortements sont les mêmes qui militaient contre le massacre des bébés phoques et aujourd'hui sont béats devant les manif. anti-viandes sous leur emballage cellophane.
    Bref, un bébé phoque a plus de change de survie qu'un bébé humain.

  • Si quelqu'un a du temps à perdre, je suis sure que les pro-avortements sont les mêmes qui militaient contre le massacre des bébés phoques et aujourd'hui sont béats devant les manif. anti-viandes sous leur emballage cellophane.
    Bref, un bébé phoque a plus de change de survie qu'un bébé humain.

  • Je ne savais pas Eric Ciotti aussi chantre du lobby pro-avortement.

  • Effectivement, Ciotti est une pelure mais face à cette triste situation il est bien à l'image de la société française :
    - Hier 8/08/2018 journal d'Europe 1 de 18 heures : pour parler du débat argentin, la station avait fait appel à la représentante d'Amnesty International, qui s'exprimait en vertu de quelle autorité ? qui est venue nous expliquer les risques de féminicides et patin et couffin, disant également que l'église n'avait pas à ce prononcer sur ce sujet, incroyable mais vrai. Bien sûr aucun contradicteur n'était invité, l'interviewer se contentant de passer les plats et d'approuver le discours politiquement correct.
    - Réaction du clergé français ? je ne sais pas, je n'ai rien lu ou entendu concernant un satisfecit pour les parlementaires argentins.

  • réaction du clergé français à quoi ?
    - au vote du sénat argentin, mais ça ne le regarde pas
    - au tweet d'Eric Ciotti, mais ce serait donner beaucoup d'importance à ce guignol

  • Ciotti innove, car Veil avait beaucoup de casquettes, mais son côté niçoise, d'ailleurs rarement mentionné, était peu apparent. Maintenant, j'essayerai de ne plus me la représenter que cours Saleya, pansue, massue, rieuse, fessue : "Elles sont belles mes salades... Elles sont belles... Et j"aime mieux vous dire, ma petite dame, que vous avez intérêt à y croire !"

  • Ciotti est la parfaite incarnation de la fausse droite schizo-alzheimer dégénérée, euro-mondialiste, avortiste, laxiste, immigrationniste, remplaciste.
    Inutile de perdre son temps à le critiquer.

  • Il va sans doute avoir une réforme constitutionnelle pour supprimer le Sénat...
    Ciotti n'a pas commenté la politique d'un autre pays.

  • la supression du Sénat n'est pas une idée neuve : Charles De Gaulle avait déjà essayé, et s'y est cassé les dents
    Macron va-t-il courir le risque ?
    n'oublions pas que le Sénat s'est révélé la seule force permanente d'opposition que De Gaulle ait rencontré sous son règne, qu'il ne pouvait pas casser aussi facilement que le Conseil d'Etat
    il semble que notre président actuel marche sur ses traces
    au cours de ma vie de syndicaliste, lorsqu'un projet de loi concernait ma profession et que je demandait une audience aux groupes parlementaires, j'ai constaté que les députés avaient comme unique souci leur réélection et ignoraient tout du sujet quand ils avaient une loi à voter; en revanche, les sénateurs le connaissaient
    je pense que le mode de scrutin explique en partie cela : une élection législative est une campagne publicitaire, comme une élection présidentielle d'ailleurs, alors que les sénateurs connaissent tous leurs électeurs qui sont en principe des gens responsables

  • Je parlais pour l'Argentin. Mais c'est aussi vrai pour la France, pour l'affaire Benalla, le Sénat a fait preuve du seul contre-pouvoir.

    Les anglais préfèrent la chambre des Lord que celles des Communes, ils sont moins démago.

  • il n'y a rien de commun entre l'actuelle Chambre des Lords britannique, composée de gens nommés par le parti au pouvoir, et le Sénat, élu par les élites locales

Écrire un commentaire

Optionnel