Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les saints Maccabées

96202.b.jpg

Les saints frères Maccabées déclarèrent au tyran: Pour nous, Antiochus, il n'y a qu'un seul Roi, c'est le Dieu dont nous tenons l'existence et vers lequel nous retournons; un autre monde nous attend, plus stable et plus élevé que celui que l'on voit; notre patrie est l'indestructible et puissante Jérusalem; et pour nous c'est une fête de vivre avec les Anges là-haut. Par leurs prières, Seigneur, aie pitié de nous et sauve-nous.

*

Les âmes des justes sont dans la main du Seigneur: ainsi les premiers pères d'avant la Loi Abraham, Isaac et Jacob et les descendants des Maccabées qu'en ce jour nous célébrons; car ces hommes au courage indompté, en dignes fils d'Abraham, imitèrent sa foi et ont combattu pour elle jusqu'à la mort; élevés ensemble dans la piété, ayant lutté ensemble selon les règles, ils ont mis en échec l'impiété d'Antiochus le maudit; tenant pour rien les biens de cette vie à cause de la félicité éternelle, ils ont consacré toute chose au Seigneur: leur âme, leur vaillance, leurs sentiments, la tendresse de leur corps et le salaire d'une sainte éducation. C'est bien sur la racine de la foi que vous avez poussé, Maccabées, cette pieuse mère qui vous enfanta aussi nombreux que les jours. C'est pourquoi nous vous prions, frères saints, avec votre mère Solomonie et votre sage maître le prêtre Eléazar: puisque vous vous tenez en présence du Christ notre Dieu pour lequel vous avez souffert noblement et jouissez des fruits que vos peines ont mérités, sans cesse intercédez pour l'ensemble des humains, car ce qu'il veut, il le fait et de ceux qui le craignent il exauce les vœux.

(Liturgie byzantine, au 1er août)

La représentation (russe) des Maccabées ci-dessus est une petite partie (en bas au milieu) d’un superbe voile brodé de 1525 dont le centre représente l’apparition de la Mère de Dieu (accompagnée de saint Jean et saint Pierre) à saint Serge de Radonège (†1392) et son disciple Michée.

96209.b.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel