Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Insidieusement

Titre :

Pyrénées : l'ourson sauvé est finalement décédé

Non. L’ourson est mort. Il n’est pas décédé. Le verbe décéder est un mot de la langue administrative et juridique. On le trouve déjà beaucoup trop souvent dans les articles évoquant la mort d’une personne, parce qu’on n’ose plus parler de la « mort ». Le disparu s’en est allé…

Mais si c’est abusif de l’employer dans le langage courant pour parler d’une personne morte, c’est proprement illégitime de l’employer à propos d’un animal.

On voit là l’influence insidieuse, qui s’installe, de l’idéologie vegan et antispéciste qui fait partie du négationnisme actuel de l’humanité.

Commentaires

  • Ciel, il faut trouver un responsable de cet affreux drame! Qui a laissé crever cette pauvre petite bête innocente et sans défense? Vite, un avocat! que fait le gouvernement?
    Avis aux cinglés: on pourrait sauver 220000 bébés par an en France. Chiche?

  • "on pourrait sauver 220000 bébés par an en France."
    ... qui ne sont officiellement ni morts ni décédés.

  • Encore un miracle de "sainte" Simone, qui intercède sûrement pour nous au côté de sainte Geneviève.

Écrire un commentaire

Optionnel