Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Æterna cæli gloria

Screenshot_2018-07-12 Oeuvres(2).png

Screenshot_2018-07-12 Oeuvres de Jean Racine.png

Screenshot_2018-07-12 Oeuvres.png

Screenshot_2018-07-12 Oeuvres(1).png

Hymne des laudes le vendredi, traduction de Jean Racine pour le bréviaire de Letourneux. Extrait de l'édition des œuvres de Racine avec les commentaires de Julien Louis Geffroy, en 1808. On ne peut qu'être d'accord avec sa note sur l'Olympe (qui fait allusion au fait qu'il y a déjà l'Olympe dans la traduction de l'hymne des laudes du mercredi, avec en note: "L'Olympe est bien mal placé dans une hymne chrétienne").

Commentaires

  • Cette manie du siècle classique - et pas seulement - d'aller mettre de la mythologie un peu partout est assez exaspérante, et parfois ridicule. le pire, en fait, c'est que Racine traduit à partir d'un texte latin qui n'est pas l'original mais le produit d'une calamiteuse révision effectuée en 1632, à la demande du Pape Urbain VIII.

  • Non, le texte qu'avait Jean Racine (celui qui est reproduit) est le texte originel, Du moins celui qui figurait dans tous les bréviaires médiévaux. Une preuve ici par exemple :

    https://www2.uni-mannheim.de/mateo/camena/bebel3/jpg/s075.html

    Le texte "corrigé" par les quatre jésuites d'Urbain VIII n'était pas encore dans les bréviaires en France à l'époque de Racine, et je me demande s'il ne faut pas attendre saint Pie X pour cela...

  • Vous avez raison et j'étais dans l'erreur. Je n'y suis plus, merci à vous.

Écrire un commentaire

Optionnel