Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur la route de Madison

Le 30 juin dernier, l’abbé Peter Lee, ordonné prêtre (diocésain) la veille par Mgr Robert Morlino, évêque de Madison, a célébré sa première messe dans l’une des 9 églises du diocèse dédiées à la liturgie traditionnelle : Sainte-Marie de Pine Bluff, dans la grande banlieue ouest de Madison.

Particularité, il s’agissait d’une « missa coram episcopo » : l'évêque récite les prières au pied de l'autel avec le célébrant, en dialogue avec les autres ministres (première photo) ; l'évêque lit le propre (Introit, Graduel, Alléluia, Offertoire, Communion) ainsi que le Gloria au trône, sur un deuxième missel ; du trône l'évêque bénit l'encens, qui est ensuite apporté au célébrant à l'autel ; l'évêque donne les bénédictions au sous-diacre et au diacre respectivement après l'épître et avant l'évangile ; à l'offertoire, le sous-diacre se tourne vers le trône et demande à l'évêque de bénir l'eau à ajouter au vin ; l'évêque s'agenouille au centre du sanctuaire pour la consécration, donc le sous-diacre se déplace du côté de l'épître (troisième photo) ; et l'évêque donne la bénédiction finale.

IMG_8662_HDR.jpeg

IMG_8668_HDR.jpeg

IMG_8806_HDR.jpeg

IMG_8952_HDR.jpeg

Mgr Morlino est dans le collimateur du lobby LGBTQI+ pour avoir demandé à ses prêtres, en octobre dernier, que lors des funérailles d’une personne vivant officiellement ou de façon notoire avec une personne de même sexe, le survivant n’ait aucun rôle dans la cérémonie, pour éviter « scandale ou confusion ».

Le lobby a aussitôt lancé une pétition pour demander à François de limoger cet évêque de haine et de mépris qui fait le contraire de ce que demande notre bon pape. La pétition a obtenu sa 20.000e signature ce matin même.

Le National Catholic Reporter, qui prenait bien sûr fait et cause, et longuement, pour les pétitionnaires, soulignait que Mgr Morlino était coupable de bien d’autres méfaits :

Auparavant, Morlino, qui est arrivé à Madison en 2003, a exhorté ses prêtres a célébrer la messe en latin en tournant le dos à l’assemblée et face à l’est, comme cela se faisait habituellement avant les réformes liturgiques du Concile Vatican II (1962-65). Il a déconseillé de communier debout, une pratique courante dans la plupart des diocèses américains, et il a interdit la distribution du vin eucharistique à la messe, déclarant que cette pratique devait être suspendue jusqu’à un renouveau du respect liturgique.

On ajoutera que Mgr Morlino a fait d’un séminaire à l’agonie un séminaire florissant, ce qui est, selon François, le signe d’un dysfonctionnement dans le diocèse.

On voit bien François virer Mgr Morlino au moindre prétexte. Sinon il a 71 ans et sera donc remplacé le 31 décembre 2021 le jour de ses 75 ans.

Commentaires

  • 31 décembre 2021 : c'est quand même assez loin pour que beaucoup d'eau passe sous les ponts...

    Il est à espérer que la patience de la Très Sainte Providence aura atteint ses limites et que c'est Bergoglio qui sera dégagé fissa fissa et qu'il sera remplacé par le saint cardinal Sarah.

  • Mai quel personne qui a gardé un brin de Foi catholique écoute encore cet hérétique dictateur haineux entrain de se condamner par ses propres scandales???

  • 'Le National Catholic Reporter," est le "la Croix" aux USA, un consortium d"hérétiques.
    Et encore, Mgr Morlino est gentil d'accepter des funérailles d'un pécheur notoire et public; Les membres de l'Action Française, bons catholiques, n'ont pas bénéficié de cette indulgence dans les années 1920!
    C'est vrai que pour notre monde de cinglés, le bien est mal et le mal est bien.

Écrire un commentaire

Optionnel