Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas malin

Le gouvernement polonais a amendé son projet de loi sur la mémoire nationale et l’a fait voter au pas de charge par la Diète : il a été adopté ce matin en deuxième lecture et dans la foulée, sans aucun débat, en troisième lecture, par 388 voix contre 25 (ceux qui étaient contre la loi).

L’amendement supprime l’article « controversé » qui sanctionnait de peines de prison quiconque évoquerait les « camps de la mort polonais », alors qu’il s’agissait de camps allemands en Pologne.

Le lobby qui n’existe pas et l’Etat d’Israël avaient lancé une campagne mondiale contre la Pologne, faisant croire que le gouvernement polonais voulait faire passer une loi qui nie la Shoah (elle était appelée « Holocaust law » : la loi sur l’Holocauste, sous-entendu : qui nie l’Holocauste. On voit que le lobby qui n’existe pas et l’Etat d’Israël n’ont rien perdu de leur puissance de frappe.

Sachant ce qu’il en est de ce que je viens de rappeler, il n’était peut-être pas bon de vouloir promulguer une telle loi. Mais ce qui est absolument certain est que c’est une véritable catastrophe de supprimer l’article en question. Car cela veut dire qu’il est donc légitime de parler de « camps de la mort polonais » !

Naturellement l’information a fait immédiatement (avant même le vote) la une des portails des médias israéliens, avec le titre : « La Pologne fait marche arrière [ou cède !] sur la loi sur l’Holocauste ».

Commentaires

  • Le jour où la vérité sera connue sur le XXe siècle (peut-être au Jugement dernier...), ceux qu'on encense seront dans la confusion, ceux qu'on conspue connaîtront la justice ou la gloire, et les coups de pied au cul ne se perdront plus. Mais ce seront des coups de fourche.

  • Excellent commentaire, qui résume parfaitement (mais en termes plus heu... délicats que ceux que j'aurais utilisés !) ma pensée.

  • Merci YP. Vous pourrez, comme moi, vous confesser de mensonge par omission, tant il est vrai que la défense de la vérité exige une paire de c... bien accrochées.

Écrire un commentaire

Optionnel