Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eh oui…

1024x1024.jpgLa révolte commence à gronder aux Etats-Unis chez les étudiants et les entraîneurs contre les règles qui, au nom du respect de l’identité de genre, permettent tout bonnement aux hommes de participer aux compétitions féminines s’ils se déclarent « transgenres », donc de « genre féminin ».

Ainsi Terry Miller (première photo), qui se dit femme, a remporté les épreuves féminines de 100 mètres et de 200 mètres à l’université de Bulkeley, dans le Connecticut, établissant un nouveau record. En seconde position aux 100 mètres, un autre garçon qui se dit fille, Andraya Yearwood (deuxième photo, à droite).

 

920x920.jpgIl est évident que cela va se généraliser. C’était non seulement prévisible, mais prévu. Puisqu’il suffit de se dire femme pour concourir dans les compétitions féminines, et comme malgré les idéologues la femme n’y est pas l’égale de l’homme, pourquoi se gêner…

Mais maintenant que l’inévitable se produit, qu’est-ce qu’on fait ?

Commentaires

  • Qu'est qu'on fait ?
    Quand on marche sur la tête, on peut regrouper les genres dit "filles" et les genres dit "garçons" et les compétitions seront à nouveau équilibrées !
    Et la mise en oeuvre de ces imbécillités ne choquent en aucun cas les esprits "dits supérieurs" ????

  • Et quand on fait faire aux femmes des métiers d'hommes sous prétexte d'égalité et que cela compromet même des vies et la réussite des missions.
    Chacun avec des compétences différentes et dans le poste qui convient le mieux à ces différences peut pourtant (ou mieux donner) le meilleur de lui même. Mais cela n'est pas possible à comprendre dans l'esprit des "féministes" qui sont au service du Système et qui ne défendent absolument pas le respect des uns et des autres dans leurs différences.

  • Je pense que tout va vite rentrer dans l'ordre. Le sport s'arrange toujours pour être à part et le restera ici encore : on se scandalise partout des hauts salaires (sauf dans le sport); on interdit d'acheter des gens (sauf dans le sport); on décrète que toute la société doit être mixte et inclusive pour les handicapés (sauf dans le sport); on supprime les récompenses pour les bons résultats scolaires (mais pas dans le sport); on veut partout des quotas raciaux (sauf dans le sport); etc.

  • Pourquoi pas des femmes se ressentant comme hommes dans les compétitions réservées aux hommes ?
    Ben, oui, la nature n'existe pas, seul le désir et le ressenti ont de la valeur, alors !
    En fait, tous ces escrocs trichent avec la nature à leur seul avantage.

  • "Eh bien dansez maintenant ..."
    "On" a voulu cette société, faut pas vouloir se plaindre !

  • Et les femmes qui se sentiraient homme est-ce qu'on peut les ordonner prêtre?

  • C'est peut-être le but caché de tout ce cirque? Sûr que Bergoglio y sera favorable..
    En tous cas c'est une aubaine pour les tocards et les derniers des compétitions masculines, qui de derniers se retrouvent premiers. Les connasses de féministes n'y voient que du feu: les "hommes" qui se "sentent femme" leur piquent la première place et vont dans leurs toilettes.

  • Personnellement, j'aurais dit que j'étais femme pour les vestiaires^^

  • EFFAIGE est-elle une anciennr victime ?
    c'est une évidence : se déclarer femme est une façon pour un homme en recherche d'aventure féminine de pénétrer dans des vestiaires ou des douches collectives pour y choisir ses proies en toute connaissance de cause

  • EFFAIGE est-elle une anciennr victime ?
    c'est une évidence : se déclarer femme est une façon pour un homme en recherche d'aventure féminine de pénétrer dans des vestiaires ou des douches collectives pour y choisir ses proies en toute connaissance de cause

Écrire un commentaire

Optionnel