Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Allemagne

La nomination de Horst Seehofer comme ministre de l’Intérieur ne pouvait pas ne pas être sans conséquences, sauf à imaginer que Angela Merkel allait pouvoir ainsi mettre au pas le chef de la CSU président de Bavière, ou que celui-ci allait devenir brusquement un adepte du laisser faire immigrationniste. Ou que Seehofer se laissait ainsi acheter, ce qui est improbable, car il n’est pas certain que ce soit une véritable promotion pour lui de devenir ministre fédéral de l’Intérieur. On se souviendra aussi qu’il n’a accepté qu’à condition que la défense de la « Patrie » soit officiellement dans ses attributions : il est ministre de l’Intérieur, des Travaux publics et de la Patrie. Et il n’avait pas tardé à provoquer quelques coups d’éclat, sur l’islam comme sur la politique européenne.

Ces derniers jours il a pris publiquement parti pour son homologue Matteo Salvini dans l’affaire de l’Aquarius et l’a invité à Berlin, juste après s’être écharpé avec Angela Merkel sur le plan de réforme de l’accueil des migrants (la réunion a été reportée sine die…). Puis il a reçu Sebastian Kurz qui a ensuite évoqué la constitution d’un axe Berlin-Vienne-Rome contre l’immigration…

Hier, il a limogé la directrice de l’Office fédéral des migrations. Cela fait suite à un rapport de la nouvelle responsable de l’Office à Brême, révélant que plus de 3.000 demandeurs d’asile, avec la complicité d’avocats spécialisés dans la défense des « réfugiés », avaient reçu le droit d’asile alors que leur dossier ne le leur permettait pas. Il a été établi que 4.568 demandes ont été satisfaites à tort.

Pendant ce temps-là, un sondage fait savoir que 86% des Allemands sont favorables à l'accélération des expulsions des migrants déboutés de leur demande d'asile, et 62% considèrent que les étrangers sans papiers arrivant aux frontières de l'Allemagne doivent être refoulés, une mesure voulue par Horst Seehofer et rejetée par Angela Merkel dans le conflit qui les oppose…

Commentaires

  • Seehofer est un opportuniste qui a toujours soutenu la politique de la Merkel et qui fait actuellement du bruit parce qu’il craint un succès de l’AfD aux prochaines élections en Bavière.

  • manifestement Seehofer est victimez en Allemagne des maneuvres qui ont été utilisées en France contre Fillon et le sont maintenant contre Wauquier
    qui les manipule donc ?

  • nos gauchistes de rous poils vont se réveiller : un axe Berlin - Vienne - Rome, ça va leur rappeler "l'époque la plus triste de notre histoire", tout au moins quand elle a pu l'être dans leurs fantasmes

  • "il n’a accepté qu’à condition que la défense de la « Patrie » soit officiellement dans ses attributions"

    C'est évidemment de la langue de bois tant qu'il ne demande pas un exit ! L'Union Européenne est sioniste ! D'où Israël qui participe et même gagne l'Eurovision. Ou encore le tour d'Italie en vélo qui démarre à Jérusalem :
    https://www.franceinter.fr/monde/le-tour-d-italie-2018-demarre-a-jerusalem-mais-pourquoi-donc

  • où est le problème ?
    autant qu'on puisse le savoir, ce n'est pas Israël qui nous envoie des "migrants" par bateaux entiers, ou alors c'est bien camouflé
    le concours de l'Eurovision et le tour d'Italie ne sont pas, que je sache, de la compétence du ministre président de Bavière ni du ministre de l'intérieur allemand
    qu'un pays chrétien fasse partir une compétition comme le tour d'Italie de Jérusalem me semble d'ailleurs plutôt louable, même si c'est surprenant

  • Traduire "Heimat" par "patrie" est très réducteur, ou plutôt très imprécis. La traduction de "patrie" et "Vaterland". "Heimat" a une connotation moins guerrière ou nationaliste... Celle du cher pays où l'on est chez soi. La mère nourricière en somme.

  • le mot Heimat n'a pas de traduction française; il faut donc une certaine dose de mauvaise foi pour dire qu'on ne peut pas le traduire par "patrie" qui est le mot français dont le sens est le plus proche

  • fred a raison. Das Heim= foyer, chez-soi, domicile, intérieur de sa maison.
    Die Heimat= pays natal, lieu de naissance, région d'origine. Pour une plante ou un animal= habitat.

  • qu'attend donc Dauphin pour nous donner en bon français une traduction du titre de Seehofer ?

  • je suis Allemand, je sais de quoi je parle ; patrie, c'est Vaterland. Point barre. Heimat est plus littéraire. Comme d'habitude, Théofrède pérore...

  • horrible boche
    peux-tu nous donner une traduction précise en français du titre actuel de Seehofer ?
    sinon, tu la boucle

  • Détendons-nous: www.youtube.com/watch?v=09aCbE5yGCs "Heimweh"

  • @ Theofrede

    accordez à la multitude de ne pas penser comme vous en respectant le bon sens de ceux qui s'étonnent :

    - qu'Israël participe au concours de l'Eurovision,
    - que Jérusalem soit le point de départ du Tour d'Italie
    - que les institutions européennes à Bruxelles abritent un Parlement juif européen.
    - etc............

    Et de grâce, cessez de pérorer avec la plus évidente mauvaise foi, Commencez donc par traiter la constipation chronique qui influence votre humeur. "Ma commère, il vous faut purger Avec quatre grains d'ellébore".

  • c'est à vous qu'il faut le dire
    je revendique le droit de dire ce que je pense, même si ça vous déplait, quelque soit le pseudo que vous utilisez
    à ce propos, vous devriez faire attention aux termes que vous utilisez, et qui permettent de faire des rapprochements que vous ne souhaitez peut-être pas

  • j'ajoute qu'il faudrait que vous appreniez à lire :
    je constate simplement que le gouvernement italien n' a rien à voir avec le concours de l'Eurovision ni avec la fixation du point de départ d'une course cycliste, encore moins avec l'existence que vous affirmez d'un parlement juif européen dont il faut reconnaitre, s'il existe, qu'il fait assez peu parler de lui; je ne pense pas, en tout cas, qu'il fasse partie des institutions "européennes"

  • je n'avais pas remarqué que vous vous considériez comme la multitude ?
    ne seriez-vous pas apparenté au Légion que le Christ a expédié dans un troupeau de cochons ?

  • La plupart des dictionnaires traduisent Heimat par "patrie", souvent avec "pays natal". La plupart des journalistes francophones disent que Seehofer est ministre de la Patrie (pour s’en offusquer évidemment), tout comme Wikipedia qui n’a pas été contesté.

    Heimat c’est chez soi, là où on est bien parce qu’on est chez soi, le foyer, la province, le pays. Pour un ministre de l’Intérieur, c’est très précisément la patrie face à l’immigration : nous sommes chez nous, ils ne sont pas chez eux chez nous, dans notre Heimat.

    A noter que le site du gouvernement allemand en français traduit par "territoire". Mais ce n'est pas bon, parce que "territoire" ne dit rien du sentiment d'être chez soi. (Et la défense du "territoire" est du ressort du ministère de la Défense.)

  • dans le cas particulier du titre de M. Seehofeer, ne conviendrait-il pas de traduire tout simplement Heimat par patrimoine ?

  • oui, c'est ça. Convenez que traduire par patrie c'est un peu court.

  • @ Theofrede

    vos réactions montrent que "vous n'allez pas bien".
    Faites vous donner le clystère, et passez à huit grains
    d'hellébore.

  • @ Jean-Marcel alias Fred
    vous ne craignez pas des poursuites pour exercice illégal de la médecine ?
    une médecine qui date d'ailleurs de Molière
    vous devriez vous moderniser, et aussi consulter un psychiatre :: je ne vois pas trés bien ce que vos interventions ont à voir avec le sujet

  • @ Yahvéshalom

    Cette médecine quelque peu obsolète me semblait parfaitement adaptée à un personnage de votre acabit, tout droit sorti du théâtre de Molière, archétype du vieux con grincheux et vaniteux...

    Par ailleurs," monsieur je sais tout", je vous fais remarquer que l'expression "tu la fermes" est conjuguée à la deuxième personne du présent, non pas à l'impératif, et prends donc un S.

    Soyez donc courtois, Monsieur de la Souche, respectez les autres, et vous n'aurez plus à me subir.

    Une dernière chose, je n'ai rien à voir avec Fred sinon que je suis germaniste et germanophile.

    Maul zu !

  • Pourquoi cette immigration en Europe ?

    La Résolution de Strasbourg de 1975 va ouvrir l’ère de l’islamisation de l’Europe à la demande des pays-membres de l’OPEP qui exercent un chantage sur l’Europe mettant en balance le prix du pétrole. La première application de ce traité sera exécutée en France par le président Giscard d’Estaing avec le décret sur le regroupement familial qu’il signe dés 1976 et qui verra aussitôt affluer les masses maghrébines.. En contre-partie de cet afflux de main d’œuvre musulmane bon marché, réclamée par les affairistes apatrides pour tirer vers le bas les salaires et les lois sociales européennes, les dirigeants européens s’engageaient auprès des dirigeants musulmans à islamiser l’Europe selon les règles édictées par les pays du Maghreb et du Moyen-Orient en marge des négociations avec l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) sur le prix du pétrole. Les frères musulmans étaient à la manœuvre qui voyaient ainsi les projets ancestraux de l’Islam sur l’Europe en voie de se réaliser. L’abaissement des frontières de l’UE, les lois favorables aux clandestins, le droit des réfugiés politiques, – lui aussi à l’initiative du président Giscard d’Estaing, comme l’avortement, le regroupement familial, la loi Giscard-Rothschild-Pompidou du temps où il était ministre des Finances, etc. – la France hérissée de mosquées, l’islamisation de l’Histoire de France et des pays de l’UE, toutes les lois ou tolérances en faveur de la religion musulmane qui puisent dans la charia, tout cela et bien d’autres choses découlent de ce pacte de Strasbourg et de ses suites inscrites officiellement dans les textes de l’OCI ( Organisation de la Coopération arabe ). C’est ce qu’explique dans le détail Alain Wagner, président de l’ICLA ( alliance internationale contre la charia ) et de l’UDCC ( Union de Défense des Citoyens et des Contribuables ) dans la vidéo ci-dessous, extraite d’une interview donnée sur Radio Courtoisie le 11 Octobre 2016 : "Une date fondamentale 1973. Que s’est-il passé en 1973 ? La guerre syro-égyptienne contre Israël, les syro-égyptiens prennent une raclée et de manière quasiment immédiate l’OPEP multiplie le prix du pétrole par 4 et classe les pays par catégories : soit amie, soit neutre, soit ennemie... Le 6 novembre 1973, les 9 pays de la communauté européenne de l’époque basculent dans le camp pro-arabe avec les corolaires qui suivent : reconnaissance du peuple palestinien ; la dimension narrative arabe concernant Israël ; la création de l’ancêtre du Protocole de Barcelone qui se développera en 1995, c’est-à-dire le DEA, ( Dialogue Euro-Arabe ) qui vise à mettre en œuvre des éléments qui ont été définis de manière très précise en 1975 par la Résolution de Strasbourg et qui ont été adoptées communément par les pays arabes et par l’Assemblée générale de l’Association parlementaire de la Coopération euro-arabe. La conférence de Barcelone s’est tenue du 27 au 28 novembre 1995 et réunissait les 15 ministres des Affaires étrangères des États membres de l’UE et des douze pays tiers méditerranéens suivants : Algérie, Chypre, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Malte, Maroc, Syrie, Tunisie, Turquie et Autorité palestinienne. Cette conférence est la mise en application d’une fusion entre les pays des deux rives de la Méditerranée, débarrassés de frontières. Tandis que la Résolution de Strasbourg se focalise principalement sur le retrait d’Israël des territoires occupés et marque son désir de régler le conflit en faisant bon accueil aux demandes arabes sous la pression du chantage de l’OPEP. L’Association parlementaire pour la Coopération euro-arabe demande aux gouvernements européens de prendre des mesures spéciales pour assurer la libre circulation des travailleurs arabes qui émigrent en Europe, ces droits doivent être équivalents à ceux des citoyens nationaux. D'autre part, les pays d’accueil doivent reconnaître la contribution historique de la culture arabe au développement européen et aider financièrement l’enseignement de la culture arabe et de l’arabe, ainsi que le développement de leur religion en Europe.
    https://www.youtube.com/watch?v=M0h_82wLK20


    Pour Pierre Jovanovic aussi, les Etats-Unis ont échangé le pétrole du Moyen-Orient contre une Europe musulmane. Ce qui explique par exemple l'attaque brutale à l'aide de pierres des musulmans kosovars contre des Serbes qui se rendaient à l'église le 29 mai 2018. L'ambassadeur américain à Belgrade, Scott Kyle, défend un principe clair " If You Want Peace, Give Kosovo to Islamists, Their Own State"
    http://media.unmikonline.org/?p=85933

    Il arrivera la même chose en France. D'ailleurs François Hollande envisageait déjà sa partition. Même le secrétaire général des Nations Unis, en janvier 2018, a déclaré que "les migrations massives (de l'Afrique vers l'Europe) devront être acceptées par tous les Etats occidentaux. Israël est bien entendu partie prenante dans ce plan machiavélique. Il a d'ailleurs renvoyé non pas en Afrique mais en Europe 16 000 de ses migrants.
    https://www.nst.com.my/world/2018/04/352290/israel-says-it-will-send-16000-african-migrants-western-countries

    Certains comprendront mieux pourquoi un Asselineau crit à la trahison et demande un frexit !

  • nous y voilà : Asselineau a changé de sexe et s'appelle désormais Agnès
    il devrait quand même savoir que Chypre, le Liban et Malte, dont deux d'ailleurs font maintenant partie de l'Union européenne, ne sont pas des pays musulmans, Israël non plus d'ailleurs
    que l'on puisse passer librement d'un bord à l'autre de la Méditerranée, c'était déjà le cas à l'époque du Christ

  • On comprend mieux pourquoi l'arabe dans les écoles primaires, l'Institut du monde arabe, les subventions pour aider ceux des banlieues, les écoles dites internationales, les mosquées érigées avec l'aide de fonds publics (malgré la loi de 1905).

    Tout cela on le devrait à Giscard d'Estaing, aux présidents suivants.... puis à l'Union Européenne qui pousse au maximum au Grand Remplacement. Mais comme aurait dit Agnès, d'une manière toute démocratique....

  • Moi, j'aime bien Agnès, et je l' applaudis.

    Quant à Alceste, cet horrible personnage, je le siffle :
    se faire appeler Monsieur de La Souche, pour un semeur de zizanie, quel ridicule; et pourquoi pas Theofrede pendant qu'il y est... ce fauteur/fouteur de guerre/merde !

  • @fred alias Jean-Marcel alias multitude
    je remarque effectivement votre remarquable apport à ce débat
    d'autre part, je n'admeys pas qu'un boche prétende me donner des leçons de français

Écrire un commentaire

Optionnel