Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les joies de l’union

Dans l’affaire du navire Aquarius, Emmanuel Macron dénonce la « part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien ».

Ça commence à devenir vraiment amusant, leur « union » européenne où tout le monde se tire ouvertement dans les pattes…

Macron « a tenu à rappeler le droit maritime » qui indique « qu'en cas de détresse, ce soit la côte la plus proche qui assume la responsabilité de l'accueil ».

Sauf qu’il n’y avait pas de navire en détresse, ni personne en état de détresse sur le bateau…

Addendum

Réponse du berger à la bergère (communiqué de la présidence du Conseil italien):

"Les déclarations venant de France concernant l'affaire de l'Aquarius sont surprenantes et montrent un sérieux manque d'informations sur ce qu'il se passe vraiment. L'Italie ne peut accepter de recevoir des leçons hypocrites de pays qui ont toujours préféré tourner le dos quand il s'agit d'immigration."

Commentaires

  • Sauf erreur de ma part, lorsque l'Aquarius a embarqué ses migrants, la côte la plus proche était... la Lybie.

  • Oui, en effet, si on raisonne en terme de proximité, le plus simple est de les renvoyer en Libye...

  • sondage de RTL (http://www.rtl.fr/) : La France devait-elle accueillir les migrants de l'Aquarius ?*

    Oui 9%

    Non 85%

    Ne se prononce pas 6%

    Nombre de votes: 9796

  • Est-ce un sondage sur échantillon représentatif ?
    Ou n'est-ce pas plutôt un questionnaire aux auditeurs, auquel répond qui veut ?

  • https://www.courrierinternational.com/article/vu-ditalie-sur-la-question-des-migrants-macron-nous-laisse-seuls

  • Courier International n'est pas un échantillon mondial, mais le Système qui se mire dans son nombril. Aucune valeur.

  • A départ de "Benoît et moi".

    Pour cette mission particulière, récente et prédéfinie avant de partir, le bateau a embarqué des journalistes. (En majorité des espagnols. Comme par hasard.)

    Tout donne donc à penser qu'il s'agit d'une opération de communication, et d'un test sur les réactions du ministre italien de l'intérieur.
    Quant au sermon du président Macron et de tant d'autres... Ce sont des sketches convenus, cousus de fil blanc.

    Dans ces histoires d'illégaux à introduire en Europe, rien n'est spontané. Tout est "téléphoné".

    Les guides trafiquants en Afrique sont clairement les héritiers des esclavagistes locaux d'autrefois, ceux qui livraient des prisonniers sur les rivages fréquentés par les bateaux négriers.

    Les marins qui les embarquent aujourd'hui devant les côtes d'Afrique sont-ils sûrs de leur bonne réception en Europe ? Non.
    Ils les passent à des "humanitaires" - généreux avec l'argent des contribuables du (des) pays d'arrivée.
    Et si ça ne se passe pas aussi bien que prévu ? Tant pis.

    On peut donc se dire que le projet global ne vise pas d'abord de venir en aide à qui que ce soit mais à inonder les pays d'Europe. Dans quel but ?

  • "Dans quel but"? Poser la question c'est y répondre. Parmi les nombreux livres qui traitent de ce sujet depuis parfois longtemps et sous divers aspects, le récent livre de Stephen Smith "La ruée vers l'Europe" (éditions Grasset) apporte des informations intéressantes qu'on peut discuter ou contester, bien sûr. Il y a de quoi remplir une bibliothèque avec ce sujet, on pourrait difficilement prétendre qu'on n'a rien vu venir.

  • Aquarius / Sos méditerranée : un navire passeur de migrants financé par l'ONG du milliardaire américain George Soros "Open Society" (Eric Brunet / RMC)
    https://3.bp.blogspot.com/-0QrXaMVUpy0/WoAip661dcI/AAAAAAAATIY/F1MiKPbqGuU2GqWgSXKD5Uq-ouY3M3IhACLcBGAs/s400/Soros-2.jpg

  • Aquarius / Sos méditerranée : un navire passeur de migrants financé par l'ONG du milliardaire américain George Soros "Open Society" (Eric Brunet / RMC)
    https://3.bp.blogspot.com/-0QrXaMVUpy0/WoAip661dcI/AAAAAAAATIY/F1MiKPbqGuU2GqWgSXKD5Uq-ouY3M3IhACLcBGAs/s400/Soros-2.jpg

  • Bien d'accord avec vous. Il s'agit de déstabiliser les pays d'Europe.
    Ce qui m'est incompréhensible, ce sont les choix de Mme Merkel et M. Macron . (Ne parlons pas de M. Bergoglio : il n'en vaut pas la peine.)

Écrire un commentaire

Optionnel