Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Essaye encore…

Screenshot-2018-4-11 ALLEA Becomes Knowledge Partner of Re-Imagine Europa -.pngUne bande de vieux européistes, avec à leur tête Valéry Giscard d’Estaing, 92 ans, lance aujourd’hui à Bruxelles une initiative intitulée « Re-imagine Europa ». (Bien sûr c’est en anglais et le site internet est uniquement en anglais. Un hommage au Brexit, sans doute…) Le titre du discours de VGE est : « Europa : the last chance for Europe ». De son vivant, sans aucun doute. Mais comment peut-on… imaginer lancer une nouvelle initiative avec comme tête d’affiche un politicien de 92 ans ?!!!

Bien entendu il s’agit d’une énième resucée de la propagande en faveur d’une « Europe plus intégrée ». Mais, concrètement, on apprend seulement que « Re-imagine Europa » va travailler sur deux questions clefs : « un système économique plus loyal et plus compétitif pour l’Europe », et « la démocratie dans une réalité post-factuelle ». Sic. En anglais dans le texte : « Democracy in a Post-Factual Reality ».

Screenshot-2018-4-11 Why - Reimagine Europa.pngAh si, attendez, il y a aussi deux vieux dans un coin qui radotent : « Nous sommes dans une nouvelle phase de l’intégration européenne - qui appartient à une nouvelle génération - plus active, plus inventive et plus unie - qui entre dans la vie active. »

Au fait, l’autre signataire de la bafouille, c’est Helmut Schmidt. Il est mort en 2015 (à 96 ans : même la photo est très vieille). Quelqu’un pourrait leur dire, à « Re-imagine Europa », que ça ne va pas faciliter la discussion ?

Le problème de ces ringards, morts ou pas encore morts, c’est que ceux qui inventent l’Europe de l’avenir sont ailleurs et ont, eux, un véritable dynamisme. Et que leur vision de l’Europe est à l’opposé de leur super-Etat centralisé qui finira immanquablement dans la poubelle de l’histoire. La véritable Europe on la prépare à Budapest, à Varsovie, à Prague, à Visegrád, et à Vienne et à Milan, et à Londres... Une Europe des Etats, une Europe des nations, une Europe de la libre coopération dans le respect de l’histoire et des traditions.

Commentaires

  • C'est étonnant comme les salauds vivent vieux. Je pense que Dieu veut leur laisser le temps de se repentir, mais avec l'âge ces ringards sont sourds aux inspirations d'en haut.
    Le Conseil économique et social ne pense pas à les sédater, eux?

  • "Je pense que Dieu veut leur laisser le temps de se repentir"
    Ils se dopent à la malfaisance. Regardez David Rockefeller, Bernard Lewis (encore vivant). C'est leur côté comtesse Bathory (quoique celle-ci n'ait pas fait de vieux os) et, à ce qui se murmure, certains ont des mœurs assez comparables.

  • Helmut Schmidt m'était sympathique de par sa provision de 38000 cigarettes mentholées en prévision de leur interdiction probable par l'UE.
    Il commençait aussi à manifester un certain scepticisme devant le multiculturalisme. C'était un personnage intéressant,

  • Il faudrait leur expliquer, qu'il ne sert à rien de faire l'Europe, s'il y a de moins en moins d'Européens...

  • Dans ‘l’Évangile tel qu’il m’a été révélé’ de Maria Valtorta, on a une idée de quel genre de Messie les pharisiens attendaient (page 557) ! Le Christ savait qu’ils ne l’adoreraient jamais. Alors il leur demanda ce que pouvait être pour eux le Messie :

    "Le Messie est celui qui, par ordre de Dieu, réunira Israël dispersé et en fera un peuple triomphal sous le pouvoir duquel sera le monde. Un homme qui, surpassant David et Salomon et Judas Maccabée, fera d'Israël la Nation qui sera la reine du monde."

    Jésus leur répondit :

    "Il est dit, tu n'adoreras pas d'autre que le Seigneur ton Dieu ! On ne peut donc pas adorer votre Messie, alors que le Fils de Dieu, si ! Le Messie ne vient pas pour donner à son peuple un royaume tel que vous le croyez. Il ne vient pas exercer de vengeances sur d'autres puissants. Son Royaume n'est pas de ce monde et sa puissance dépasse tout autre pouvoir limité de ce monde."

    Ce passage ne rappelle-t-il pas les tentations du Christ dans le désert ? il va lui-même rencontrer ce ‘faux Messie'(Matthieu 4.8) :

    « Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire et lui dit: «Je te donnerai tout cela, si tu te prosternes pour m’adorer.»

    Ce Faux Messie est Satan. Il a déjà réussi à réunir le peuple juif dispersé. Il cherche maintenant à s’accaparer de toutes les richesses et à gouverner le monde.

    C’est le véritable fil de l’histoire. Le pourquoi de l’Union Européenne, des guerres contre les pays qui ne se soumettent pas, de la persécution des chrétiens avec l’aide de l’islam, de l’endettement de tous les pays, des privatisations etc….

  • "Ce Faux Messie est Satan. "

    Non, dites plutôt qu'il travaille pour Satan. autrement, tout à fait d'accord. Reste à trouver le faux prophète ! Eschatologiquement on parle d'un Judas ! Qui est donc le Judas en cette fin des temps ?

  • "Il cherche maintenant à s’accaparer de toutes les richesses et à gouverner le monde."

    De combien a-t-on endetté les populations ? De 237.000 milliards de dollars.
    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301544450403-la-dette-mondiale-atteint-de-nouveaux-records-2167916.php
    Combien sommes-nous sur terre ? 7,55 milliards.
    Chaque être humain, est donc endetté de 31.390 dollars. Aussi bien le bébé du Biafra que le gamin de Haïti.

    Reste à connaître qui sont les créanciers ? Çà, il est interdit de le dire. Allez savoir pourquoi ?

  • Il n'y a d'ailleurs qu'au Québec qu'on s'accapare de quoi que ce soit.

Écrire un commentaire

Optionnel