Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Corée

Jeudi dernier le ministre des Affaires étrangères de Corée du Nord, Ri Yong-ho, s’est rendu en Suède où il a eu un entretien avec son homologue Margot Wallström. La chose n’est pas passée inaperçue et a fait naître aussitôt des spéculations sur la perspective que la Suède allait organiser la fameuse rencontre prévue entre Donald Trump et Kim Jong-un. D’autant que le Premier ministre suédois déclarait ensuite à une agence de presse : « Si les principaux acteurs veulent que la Suède joue un rôle, nous sommes prêts à le faire. »

Aujourd’hui, un haut responsable de la diplomatie de Corée du Nord, Choe Kang-il, « vice-directeur général pour les Affaires nord-américaines », est à Helsinki, en Finlande. Il assiste à une réunion organisée à… l’ambassade du Japon avec d’anciens diplomates américains et sud-coréens.

Pendant ce temps-là, nous dit-on, le président de Corée du sud Moon Jae-in se prépare à coordonner une stratégie avec l’empereur communiste chinois Xi Jinping et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui a déjà dit qu’il était prêt à rencontrer Kim Jong-un.

Écrire un commentaire

Optionnel