Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au Pakistan

Patras Masih, un chrétien de 17 ans de Lahore, a été accusé hier d’avoir téléchargé sur Facebook des contenus « blasphématoires » contre l’islam. Il a réussi à s’enfuir de chez lui alors qu’on venait le lyncher. Quelque 3.000 personnes ont alors bloqué les rues, réclamant l’arrestation et la pendaison publique de l’accusé. Patras Masih s’est constitué prisonnier et les manifestants se sont dispersés. Une plainte officielle a été déposée contre lui au titre de l’article 295 C du Code pénal, celui qui punit les « remarques désobligeantes vis-à-vis du Prophète sacré ». C’est le seul cas de « blasphème » qui soit passible de la peine capitale.

Écrire un commentaire

Optionnel