Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un ministre de la Justice appelle à violer des droits…

Propos d’Ayelet Shaked, ministre de la Justice d’Israël, à propos du projet de loi faisant officiellement d’Israël « l’Etat-nation du peuple juif » :

Je pense que l’expression « judaïser la Galilée » n’est pas offensante. Nous avions l’habitude de parler ainsi. Ces dernières années nous avons arrêté de parler ainsi. Je pense que c’est légitime et ne viole pas les pleins droits des résidents arabes (sic) d’Israël.

Il y a lieu de maintenir une majorité juive en Israël, même au prix d’une violation des droits. (…) L’Etat doit dire qu’il y a lieu de maintenir la majorité juive même si cela viole des droits.

En ce qui concerne la Constitution il y a un avantage à la démocratie et cela doit être équilibré et il faut donner à la Cour suprême un autre outil constitutionnel qui donnera aussi du pouvoir au judaïsme. Dans nos lois il y a les valeurs universelles, les droits, déjà inscrits de façon très sérieuse. Mais les valeurs nationales et juives ne sont pas inscrites. Ces 20 dernières années, l’accent a été mis davantage sur les décisions concernant les valeurs universelles et moins sur le caractère juif de l’Etat. Cet instrument est un instrument que nous voulons donner à la Cour pour l’avenir.

Il y a des lieux où le caractère juif d'Israël doit être maintenu, et cela peut parfois se faire au détriment de l'égalité.

Commentaires

  • Il me semble que sur 6 millions d'habitants, 1,5 million sont arabes. La fécondité des Arabes musulmans est telle, que si les Autorités juives ne font rien, un jour pas lointain verra les Musulmans devenir majoritaires .

    Cela fait penser au cas libanais ( émigration massive des Chrétiens pendant des décennies, combinée à la fécondité beaucoup plus importante des Musulmans ) qui a vu sa majorité chrétienne fondre au fil des ans, et les Muzz prenant conscience de ce fait, sont devenus de plus en plus agressifs politiquement jusqu'à provoquer une 1ère guerre civile en 1958 avec l'appui en argent et en armes de l'Egypte de Nasser et une 2ème, beaucoup plus meurtrière de 1975 à 1990. Et entre ces deux guerres, il y a eu moultes crises politiques avec l'intervention ouverte ( et armée...) des réfugiés Palestiniens du pays en faveur de leurs coreligionnaires.

    Pour faire court, voilà ce qui attend les Juifs d'Israël s'ils ne prennent pas les dispositions adéquates pour empêcher que le même scénario ne se répète chez eux. Et cela ne pourra pas se faire sans quelques coups de canifs aux "droits de l'homme".

    N'oublions pas que cette notion de "droits de l'homme" est fondamentalement chrétienne et tout à fait étrangère à l'Islam. Y a-t-il, un seul pays musulman qui respecte lesdits droits ?

  • Les musulmans ne seront jamais aussi majoritaires dans l'Etat talmudique que nous l'étions chez nous en France quand la Constituante a accordé aux juifs la pleine égalité des droits (y compris celui d'élire les curés jureurs, à ce qu'il me semble). Regardez où en sont le cinéma, la télévision, la radio et la presse écrite, sans parler du droit de dire la vérité sur ce sujet et sur d'autres. Cela vous donnera une idée de ce que vaut la majorité face à certains lobbies pourtant ultra-minoritaires (pour autant qu'on puisse évaluer ce qu'ils représentent numériquement...).

Écrire un commentaire

Optionnel