Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Leur Europe

d78098dcbaac5056e726a257b882c48c-800x.jpeg

Ce matin il y avait au Parlement européen un débat avec Jüri Ratas, le Premier ministre estonien, sur la présidence estonienne de l’UE qui s’est achevée au 31 décembre. Au début de son allocution, il y avait 30 députés présents. A la fin, 40. Puis, lors de l’allocution de Jean-Claude Juncker, 50. Il n’y en aura pas davantage au cours du débat. Soit 6,7% des députés. La galerie du public était plus fournie que l’hémicycle…

En juillet dernier, lors du débat suivant la présidence maltaise, Jean-Claude Juncker s’était emporté, en comptant 30 députés : « Le Parlement européen est ridicule ! Vraiment ridicule ! je ne viendrai plus jamais à une réunion de ce genre ! »

Mais il était là. Et il n’a pas fait allusion au fait que l’hémicycle était vide à 93%... Il est vrai que la dernière fois il avait dû s’excuser platement pour avoir insulté les très dignes et très importants députés européens qui ont autre chose à faire que de bavarder avec des chefs de gouvernement…

Commentaires

  • Les députés européens ne sont que des zombies. Et cela depuis Maastricht.

    Pour rappel, Maastricht ne fut rien d’autre qu’un gigantesque coup d’état sur la souveraineté des nations européennes…. Avant ce traité, on avait une Europe des nations par le biais du Conseil Européen, composé des présidents et premiers ministres ayant un droit de veto. Les pays gardaient donc leur souveraineté. Mais en 1986, le groupe « Kissinger associates » créé en 1982, dirigé par Henry Kissinger et Brent Scowcroft et financé par des banques dont Goldman Sachs pour promouvoir les relations et la négociation de contrats entre multinationales et gouvernements, fit tout pour mettre en place cette Commission Européenne de gens non élus, destructrice de souveraineté avec la monnaie unique (lobby de la U.M.E.), et cela avec l’appui du lobby industriel de la Round Table. Cela dit, déjà à l’origine, Jean Monnet et Robert Schumann recevaient des aides de la fondation Ford, Rockefeller et de la CIA...
    https://www.youtube.com/watch?v=uTvGZQV9xnk

  • "Leur" Europe, c'est pas compliqué. Version "soft" de l'URSS. Les opposants ne sont pas envoyés au goulag, juste privés de leur emploi. Prison et enculage par les Arabes des lieux, pour les récalcitrants. Propagande à fond les manettes de la maternelle à la Terminale, mais... Plein de chapitres, dans tous les manuels scolaires, consacrés à la propagande : celle de Hitler, de Mussolini, et même celle des Etats-Unis. C'est le côté subtil de la chose. Du moment qu'on gobe le principal, on peut nuancer sur les détails. Chacun sait qu'un adolescent est quelqu'un qui manque de nuances...

Écrire un commentaire

Optionnel