Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Homards suisses

Dans le cadre d'une révision des lois relatives à la protection des animaux, le gouvernement suisse a interdit hier la pratique consistant à plonger les homards vivants dans de l'eau bouillante, précisant qu'ils « devront désormais être étourdis avant d'être mis à mort ».

Le homard suisse sera donc désormais un homard étourdi.

Nos voisins helvètes ne semblent pas savoir que la meilleure façon de préparer le homard est de le couper vivant en long par le milieu avant le faire griller. Il est vrai qu’une fois coupé en deux on peut considérer qu’il est quelque peu étourdi…

En outre, ils ne pourront plus être transportés sur de la glace mais devront être maintenus dans leur « environnement naturel ». Et l’environnement naturel du homard, en Suisse, c’est plutôt rare…

*

Dans le même genre, on notera la réaction courroucée des défenseurs des droits des animaux au fait que François a fait donner des billets gratuits à 2.100 personnes, dont des SDF, des prisonniers, des bénévoles, pour une visite au Cirque Medrano, dans la banlieue de Rome. L’association LAV se dit surprise, car ce « geste de solidarité implique aussi l'exploitation du plus faible, en l'occurrence les animaux ». Et elle rappelle que de nombreux pays, dont l'Italie, interdisent progressivement l'utilisation des animaux au cirque parce que les garder en cage et les déplacer d'un lieu à un autre est nocif pour eux…

LAV est au départ la « Ligue Anti-Vivisection » italienne. C’est aujourd’hui une organisation qui « proclame les droits de tous les animaux, humains ou non humains, à la vie, la dignité et la liberté » (sauf pour les fœtus humains).

Commentaires

  • Ce qui est risible c'est que le gouvernement suisse n'ai pas pensé aux huitres, c'est pire que pour les homards, elled sont la plupart du temps ingurgitées vivantes dans d'affreuses soufrances et on ne connait pas le moyen de les étourdir.

  • Les Suisses sont un exemple : dans leur pays, ils ont déjà interdit la corrida, le safari et la pêche à la baleine. J'espère qu'après leur déclaration universelle des droits du homard, ils s'occuperont de prohiber la chasse au kangourou, cette atrocité alpine nocturne et peu connue : on éblouit les kangourous avec les phares de sa Mercedes, on les finit à la chevrotine ou à l'arme blanche. Une horreur...

  • Et en parallèle on favorise le massacre des humains, avant la naissance, en cours de maladie et en fin de vie . Plus personne n'est à l'abri de ces fous furieux. Les nazis étaient des amateurs en comparaison de ces fous.
    Qu'ils pensent à interdire la chasse au Dahu, il n'en reste presque plus.

  • "Le homard suisse sera donc désormais un homard étourdi."
    Plutôt: "le homard migrant ayant obtenu le statut de réfugié politique en Suisse, sera un homard étourdi". Les membres du gouvernement suisse ont gagné le qualificatif de décérébrés. Je ne sais pas si ce statut leur ouvre un droit à l'euthanasie passive. Je vais poser la question à l'ADMD.

  • C'est une obligation aussi de les "étourdir" avant de les égorger. Du moins en théorie.

Écrire un commentaire

Optionnel