Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Subversion numérique

Parmi les personnes nommées par le Premier ministre le 11 décembre au Conseil national du numérique, « au titre des personnalités impliquées dans le développement du numérique aux niveaux local, national ou européen, ou concernées par ses effets », on note :

• Rokhaya Diallo, qui dénonce le « racisme d’Etat » et défend les « ateliers en non-mixité », entre autres racialiseries islamistophiles ;

• Hicham Kochman, à savoir le rappeur Axiom, qui éructe notamment dans Lille ma médina : « Je m’appelle Hicham et pas Stéphane voilà ce qui dérange les porcs, mes potes partaient dans le haram »…

Merci monsieur Edouard Philippe pour cette belle avancée de la diversité.

Addendum

En raison de l'émotion suscitée par la nomination de Rokhaya Diallo, y compris au gouvernement et à l'Elysée (quand même), Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au numérique, a annoncé qu'il avait demandé à Marie Ekeland, présidente du Conseil national du numérique, de revoir sa copie.

Commentaires

  • Question : Combien gagne un membre du Conseil national du numérique ?

  • Apparemment ils sont bénévoles! Ca m'apprendra à être mauvaise langue.

  • Les membres peut-être, mais ce "machin" compte onze salariés permanents. La plupart des membres sont incompétents en "numérique", mais on peut leur faire confiance pour avoir des idées tordues.

Écrire un commentaire

Optionnel