Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pologne pro-vie

2017-11-30-Polish_Petition.jpg

La Pologne était déjà l’un des très rares pays européens où l’avortement soit généralement interdit. Mais il est permis en cas de malformation du fœtus. En fait, la plupart des avortements légaux (1024 sur 1098 en 2016) ont pour victime des fœtus trisomique. Le comité Stop avortement avait lancé une initiative citoyenne pour demander que soit mis fin au massacre des trisomiques. La pétition, vigoureusement soutenue par les évêques, a été signée par plus de 830.000 personnes entre le 1er septembre et le 15 novembre, et déposée hier à la Diète. La proposition d’amendement pour interdire l’avortement en cas de malformation du fœtus va donc passer devant le Parlement dans les trois mois, et sera sans doute votée. Le texte est explicitement soutenu par le Premier ministre Beata Szydło et par le président de la République Andrzej Duda (tous deux fervents catholiques comme chacun sait).

Commentaires

  • J'ai bien peur que le parti Droit & Justice ne recule devant les manifestations et l'hystérie que cette initiative citoyenne va déclencher.

    La Plateforme Civique est maintenant clairement passée à gauche (des dirigeants déclarent vouloir faire barrage à la droite) et le parti libéral "Moderne" à une nouvelle cheffe (Lubnauer) très portée sur la libération des moeurs et la promotion de toutes les déviations. Ils ont le soutien inconditionnel de l'UE .

    La bataille va être terrible surtout dans le contexte des lois de réforme pour la justice qui sont toujours sous la menace du veto présidentiel . La commission de Venise vient de pondre un texte qualifiant de "soviétiques" , les solutions contenues dans le projet de loi de réforme (du tribunal constitutionnel et du conseil de la magistrature) pourtant bien pondéré, proposé par le président Duda,

    L'initiative de défense de la vie pourrait bien servir de monnaie d'échange pour apaiser le conflit sur d'autre fronts.
    Dans les médias comme sur la scène politique polonaise, on n'utilise plus véritablement d'arguments depuis longtemps . Mais maintenant c'est le règne de l'insulte, du mensonge et de la manipulation grossière. Pour l'opposition aidée par Tusk , et les médias au capital étranger (allemand surtout), toutes les armes sont bonnes, même les contre-vérités les plus grossières. L'important n'est pas d'être crédible dans le pays mais de faire du bruit qui sera relayé complaisamment sur la scène internationale.

    Amis de la défense de la vie et de la Pologne, priez pour que cette initiative passe et que le Président ne recule pas... et prenez vos infos à des sources fiables... comme le blog de M; Daoudal.

Écrire un commentaire

Optionnel