Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique du délire

Le groupe EELV du Conseil de Paris demande que les « Journées du patrimoine » deviennent les « Journées du matrimoine et du patrimoine ».

Deux élues centristes (Assemblée et Sénat) demandent que les municipalités s’engagent à baptiser au moins une rue du nom d’une femme, parce que à tous les carrefours on ne voit que des noms d’hommes.

Dans le tsunami mondial des accusations de « harcèlement sexuel », on note la mise à pied d’un journaliste du New York Times qui il y a très longtemps a posé sa main sur la cuisse d’une femme et a tenté de l’embrasser (selon le récit de la « victime »). La direction du journal a donc suspendu ce journaliste parce que son comportement n’est pas compatible avec les « valeurs » du journal. Les valeurs du New York Times, l’un des journaux les plus intellectuellement, culturellement et politiquement pourris de la planète…

Commentaires

  • Oui le NYT, promoteur de la culture de mort et de la débauche LGBT se sent des envolées puritaines.
    Aux Etats-Unis , cela peut rapporter gros, même dans les cas où les plaignantes affabulent et mentent. L'hystérie est telle que les accusés préfèrent payer des dommages intérêts à l'amiable plutôt qu'affronter un procès qui classerait probablement l'affaire mais qui donnerait lieu à un lynchage médiatique.
    Vous remarquerez que la plupart de ces minettes se gardent bien de porter plainte, se contentant de dénoncer à la presse les présumés coupables. USA pays du lynchage populaire....et médiatique. Cela va donner des idées à quelques folles en mal de publicité. Et comme le monde entier se précipite pour imiter les imbécillités américaines, ce n'est pas fini,

  • L'inclusivité à sens unique et donc inique..

    Chiche d'accorder aux hommes la réciproque en instaurant un·e langu·e maternelle et paternel!

    Comment ça non?

  • Il faut donc rapidement abandonner l'expression "la mère Patrie" pour la remplacer par "la père Matrie".
    On n'arrête pas le progrès.

  • c'est peut-être le résultat de notre islamisation :
    l'Oumma est du féminin

  • Oui, on n'arrête pas de progrès...de la bêtise !

Écrire un commentaire

Optionnel