Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ça continue…

La Commission européenne envoie au gouvernement polonais un « avis motivé » contre sa loi de réforme judiciaire. C’est la deuxième étape de la « procédure d’infraction ».

Fin août, après les célébrations du 300e centenaire du couronnement de l’icône de Czestochowa, le gouvernement avait répondu à la Commission que ses critiques étaient « sans fondement » et que la réforme était conforme aux valeurs européennes. Ce qui n’a pas plus du tout aux commissaires, d’autant que cette réponse arrivait avec deux jours de retard. Car on ne travaille pas un jour férié (celui de la fête de Czestochowa, et le lendemain était un dimanche).

Désormais, le gouvernement polonais a un mois pour « prendre les mesures qui s’imposent », faute de quoi la Commission… « pourrait décider de saisir la Cour de Justice de l’Union européenne ».

 

Commentaires

  • On dirait du Coluche, au bout de 5 blames, on peut être dégradé, ... mais Marcel y s'en fout, y n'est pas gradé.

  • il faut bien que les commissaires se donnent l'impression d'être tout puissants

Écrire un commentaire

Optionnel