Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CQFD

Un ingénieur de Google a écrit un texte dans lequel il critique la très active politique de discrimination positive de l’entreprise, notamment à l’égard des femmes. Politique qui n’est guère efficace puisque malgré son application acharnée n’y a que 20% de femmes ingénieurs.

Cet homme a osé dire que les femmes et les hommes n’avaient pas forcément les mêmes centres d’intérêt ni la même façon de penser. Et que ces différences devraient être optimisées et non niées.

Les réactions n’ont pas manqué. La vice-présidente en charge de la diversité a répondu :

« Nous devons créer un environnement ouvert et qui inclut tout le monde. Cela suppose de développer une culture d'entreprise qui accepte les opinions alternatives, les points de vue politiques différents des nôtres, et que ces personnes n'aient pas peur de partager leurs idées. »

Mais elle a ajouté :

« Ce manifeste avance des suppositions fausses sur le genre. »

En vertu de quoi l’ingénieur a été viré.

Parce qu’on inclut tout le monde, sauf ceux qui ne vénèrent pas l’idéologie de l’inclusion. Et l’on accepte les opinions alternatives, à condition qu’elles soient conformes à l’idéologie du genre.

Écrire un commentaire

Optionnel