Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Nous ne voulons pas de l’euro"

Andrej Babis, favori des élections législatives tchèques prévues en octobre, a déclaré à l'agence Bloomberg : « Pas d'euro. Je ne veux pas de l'euro. Nous ne voulons pas de l'euro ici. » Homme d'affaires, millionnaire et candidat du parti libéral ANO («Oui» en tchèque), il consdière que la couronne tchèque permet d'isoler le pays de la crise financière qui touche l'Union européenne : « Tout le monde sait que [l'euro] est en faillite », et « il s'agit de notre souveraineté ». « Je veux une couronne tchèque ainsi qu'une banque centrale indépendante. »

Et alors que la Commission européenne vient de lancer une procédure contre la Pologne, la Hongrie et la Tchéquie pour refus d’accueil de « réfugiés », Andrej Babis déclare :

« S'il advient un jour qu'il y ait plus de musulmans que de Belges à Bruxelles, c'est leur problème », mais « ils ne nous diront pas qui peut vivre chez nous ».

Commentaires

  • Asselineau ferait des petits ?

  • Dans le fond, je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de pays qui aient envie de rentrer dans la zone euro. Le dernier en date est la Lituanie le 1er janvier 2015.

  • Prions pour qu'il remporte ces élections et que d'autres peuples se libèrent à l'exemple des Tchèques de la propagande mondialiste.

  • Quand Marine le dit c'est mal, quand lui le dit c'est bien.

  • Merci à YD pour ces analyses toujours intéressantes sur l'UE.
    Il est paradoxal que certain à droite semble ne plus assumer la position monétaire (même s'il y a nécessité sans doute de la présenter pédagogiquement) alors même que la lecture des Echos (pourtant pro-UE et initiateur comme le Figaro d'une campagne basée sur la peur entre les 2 tours) montre systématiquement que :
    - même les plus zélés défenseurs de Draghi ("sauveur de l'euro et de l'UE." "magicien" "chef sioux" etc., etc...) expriment dans le même temps explicitement à chaque point presse leur inquiétude devant les milliards de liquidité crées pour sauver l'euro
    - et que Soros peut dans ce même journal écrire une tribune constatant les "difficultés de l'euro". Constat objectif que le FN ne peut évoquer mais que Soros est autorisé à faire (jute après le barnum des présidentielles).

  • Le FN aimait pleurnicher sur l'euro, le Grand Remplacement.... mais en bout de course décidait de rester dans l'Union Européenne. Comme traitre on ne fait pas mieux ! Et ce n'est pas Mélenchon ni Dupont Aignan qui diront le contraire. Ils ont fait la même chose.

  • la propagande asseliniste continue, toujours aussi mensongère !
    mais à quoi sert-elle, maintenant que les carottes sont cuites ?

  • Cher Théofrède, une video rien que pour vous :
    https://www.youtube.com/watch?v=w7tjNjDIi5s
    Et vous pouvez même poser vos questions à l'asseliniste chef, ce jeudi 29 à partir de 21 h en live sur youtube. Un brin de démocratie, cela ne fait pas de mal;

  • les asselinistes esclaves me suffisent, je n'ai aucune envie d'avoir à faire avec leur chef

  • Le véritable problème est le contrôle de l'émission de la monnaie par les états souverains et non par des banques "centrales", organismes privés non soumis au pouvoir politique et qui font la politique des financiers mondialistes. Mais c'est évident qu'un pouvoir politique corrompu par la finance mondiale sera aussi nuisible qu'une banque centrale contrôlée par les mêmes.
    Quand Hitler a pu réarmer en moins de 6 ans, faire tourner l'industrie et le commerce à plein régime dès 1933, c'est parce qu'il avait reçu le soutien des financiers mondialistes. Même chose avec Lénine et Staline en 1917-1945.
    Proposer de sortir de l'euro et instituer un franc (ou un mark, peseta, lire, etc) dont la valeur sera fixée par les mêmes manipulateurs, ne résoudra rien, dans aucun pays.
    Kennedy qui avait voulu prendre la main sur l'émission de monnaie, s'est fait descendre dans les mois qui on suivi.

  • "Quand Hitler a pu réarmer en moins de 6 ans, faire tourner l'industrie et le commerce à plein régime dès 1933, c'est parce qu'il avait reçu le soutien des financiers mondialistes. Même chose avec Lénine et Staline en 1917-1945."
    Même si le nazisme est un système inique, Hitler a en effet pu redresser l'économie allemande, grâce à cet économiste de génie que fut Hjalmar Schacht. Le chômage, de 30 % en 1932, était résorbé en 1940.
    Pour Lénine, son expertise consistait surtout dans la capacité à faire crever un maximum de gens en un minimum de temps grâce à des stratagèmes comme les assassinats de masse et les famines organisées, des procédés améliorés par Staline, et qui trouvèrent leur glorieux apogée en Chine, avec les quelque 40 millions de morts (en deux ans) du Grand Bond en avant imaginé par le génial Mao.

  • ils ne veulent pas de l'euro mais les fonds structurels payés avec l'impôt prélevé aux contribuables français, ça ils aiment les Slaves...

    Il faut être cohérent : pas d'euro, pas de solidarité, pas de subvention, pas d'assistanat.

    Les Anglais de ce point de vue ont raison. Et si, comme j'en suis convaincu, ils restent finalement, il faudra leur couper les vivres.

  • quel lien y a-t-il entre l'euro et la solidarité entre états européens ?
    nous sommes en pleine propagande européiste que je ne m'attendais pas à trouver ici, agrémentée d'une pointe de racisme; je me permets à ce propos de rappeler (ou d'apprendre) à "rgf" que ni les Estoniens, ni les Lettons, ni les Lithuaniens, ni les Roumains, ni les Hongrois ne sont des Slaves

  • Oui, très curieux ! que cela soit la Tchéquie, la Pologne ou la Hongrie, ces pays sont gouvernés par des écervelés.

    Si on n'aime pas les directives européennes, on en sort, on ne reste pas à se lamenter. Cela fait maintenant quelques années que tout le monde sait que Bruxelles veut le Grand Remplacement, la théorie du genre à tous les étages, la fin des souverainetés et le marché au-dessus du politique. Pourquoi donc les peuples votent-ils pour des pro-euros ? S'ils veulent se suicider, on n'ira pas les en empêcher. En France, les gens n'ont pas voulu faire comme les Anglais. Logiques avec eux-mêmes, ils suivent les directives. Qu'ils fassent comme les Français.

  • "nous sommes en pleine propagande européiste que je ne m'attendais pas à trouver ici, agrémentée d'une pointe de racisme"
    L'homme des "bougnoules" critiquant chez son prochain une pointe de racisme : on aura tout vu.

  • il me semble que c'est moi qui suis visé, même si Stavrolus n'a pas le courage de le dire
    je constate donc qu'il trouve normal qu'un musulman (qui a priori n'a rien à faire ici) crache sur les Bretons, que manifestement il ne connait pas très bien, et sur l'armée française, mais qu'on n'a pas le droit de le faire taire avec les expressions appropriées

  • ils ne veulent pas de l'euro mais les fonds structurels payés avec l'impôt prélevé aux contribuables français, ça ils aiment les Slaves...

    Il faut être cohérent : pas d'euro, pas de solidarité, pas de subvention, pas d'assistanat.

    Les Anglais de ce point de vue ont raison. Et si, comme j'en suis convaincu, ils restent finalement, il faudra leur couper les vivres.

  • contrairement à ce que vous dites, le sens de mon propos n'est pas européistes (expression qui ne veut rien dire) : je dis juste qu'il faut être cohérent : on ne peut pas à la fois se délecter de l'argent qu'on reçoit par la solidarité européenne, la péréquation (comme entre les collectivités locales en France par le biais de l'Etat) et considérer que l'euro c'est pour les autres. Cela s'appelle le free riding, en d'autres termes jouer à des comportements de passager clandestin.

    Et que je sache les Tchèques sont slaves.

  • menteur, en plus !
    où avez-vous vu que je parlais des Tchèques ?
    quand à européiste, si vous ne savez pas ce que ça veut dire, beaucoup de gens ici le savent
    vous n'expliquez toujours pas en quoi il y a forcément un lien entre l'euro et la solidarité européenne qui existait bien avant la création de l'euro; j'en sais quelque chose : l'euro n'existait pas pendant les cinq années où j'ai fait de nombreux va et vient entre Paris et Bruxelles (station Robert Schumann), mais la solidarité entre états existait déjà, hélas : par exemple, dans les réunions où l'on parlait de viticulture, c'était surtout les états où l'on ne cultivait pas la vigne qui éprouvaient le besoin de donner leur avis, et j'ai vécu une séance éprouvante sur la culture de l'asparagus plumosus au Kenya

  • "Cela fait maintenant quelques années que tout le monde sait que Bruxelles veut le Grand Remplacement, la théorie du genre à tous les étages, la fin des souverainetés et le marché au-dessus du politique."

    on voit bien que vous n'avez jamais mis les pieds à Bruxelles, au sein des institutions s'entend... Il paraît que les commissaires européens font des messes noires... ouh...

  • Messes noires ? Pas entendu parlé, mais d'actes pédophiles oui ! Comme quoi la théorie du genre arrange bien l'Union Européenne.

    Comme vous semblez connaître ce milieu, permettez moi de vous rafraichir la mémoire : Sir Leon Brittan, qui fut entre autres, ministre de l’Intérieur entre 1983 et 1985, a été aussi commissaire européen jusqu’en 1999.
    http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/crime/11935953/Leon-Brittan-Scotland-Yard-defends-handling-of-sex-abuse-claims.html

    Un de leurs amis, Greville Ewan Janner, devenu le Baron Janner of Braunstone, ancien député travailliste devenu lord, est une personnalité de premier plan de la communauté juive britannique, il présida notamment de 1978 à 1984 le Board of Deputies of British Jews et a joué un rôle essentiel dans la diffusion de la doxa "holocaustique". Il est poursuivi pour plus de 25 viols et tortures contre des garçonnets, dont certains perpétrés au sein même du parlement, mais a échappé à toutes les poursuites car étant considéré comme trop atteint par la maladie d’Alzheimer. Ce, alors même qu’il conduit encore sa propre voiture (ce qui donne une idée des protections dont il bénéficie).
    http://www.presstv.ir/Detail/2015/06/09/415057/UK-CHILD-SEX-LORD-JANNER

    Bien entendu on pourrait en nommer d'autres. Et pas que pour pédophilie, mais trafic d'influence, vol, mensonge.... et puis bien d'autres perversions.

    En partant du principe "qui se ressemble, s'assemble"., vous rgf, quelle est la vôtre ? Pour ma part, n'étant ni fortunée ni dans les hautes sphères, je ne peux me payer ce genre d'écarts. Cela sauve en quelque sorte mon âme.

  • Messes noires ? Pas entendu parlé, mais d'actes pédophiles oui ! Comme quoi la théorie du genre arrange bien l'Union Européenne.

    Comme vous semblez connaître ce milieu, permettez moi de vous rafraichir la mémoire : Sir Leon Brittan, qui fut entre autres, ministre de l’Intérieur entre 1983 et 1985, a été aussi commissaire européen jusqu’en 1999.
    http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/crime/11935953/Leon-Brittan-Scotland-Yard-defends-handling-of-sex-abuse-claims.html

    Un de leurs amis, Greville Ewan Janner, devenu le Baron Janner of Braunstone, ancien député travailliste devenu lord, est une personnalité de premier plan de la communauté juive britannique, il présida notamment de 1978 à 1984 le Board of Deputies of British Jews et a joué un rôle essentiel dans la diffusion de la doxa "holocaustique". Il est poursuivi pour plus de 25 viols et tortures contre des garçonnets, dont certains perpétrés au sein même du parlement, mais a échappé à toutes les poursuites car étant considéré comme trop atteint par la maladie d’Alzheimer. Ce, alors même qu’il conduit encore sa propre voiture (ce qui donne une idée des protections dont il bénéficie).
    http://www.presstv.ir/Detail/2015/06/09/415057/UK-CHILD-SEX-LORD-JANNER

    Bien entendu on pourrait en nommer d'autres. Et pas que pour pédophilie, mais trafic d'influence, vol, mensonge.... et puis bien d'autres perversions.

    En partant du principe "qui se ressemble, s'assemble"., vous rgf, quelle est la vôtre ? Pour ma part, n'étant ni fortunée ni dans les hautes sphères, je ne peux me payer ce genre d'écarts. Cela sauve en quelque sorte mon âme.

  • qui pourrait m'expliquer que ce sont surtout des femmes, qui a priori ne sont pas concernées, qui introduisent ce genre de sujet

  • @Théofrède
    Comment? Les femmes pas concernées? Et si c'est leur fils qui est abusé, et si c'est leur mari qui abuse? Pas concernées? Votre misogynie vous aveugle?

  • @Dauphin
    je constate que vous ne parlez plus des "bonnes femmes"
    si c'est leur fils qui est concerné, cela concerne aussi les pères
    et si leur mari les trompe, ce n'est pas forcément pour se livrer à l'homosexualité
    je constate simplement que les hommes introduisent très rarement ce sujet dans leurs commentaires, et qu'il est en général introduit par des femmes

  • @théofrède
    "je constate simplement que les hommes introduisent très rarement ce sujet dans leurs commentaires, et qu'il est en général introduit par des femmes".
    Peut-être justement parce qu'elles sont concernées et plus touchées, ce qui est en contradiction avec votre commentaire précédent, où vous affirmiez qu'elles n'étaient pas concernées.
    A vous lire depuis pas mal de temps, il me semble que vous refusez aux femmes d'intervenir dans pas mal de sujets à l'occasion en vous montrant grossier.

  • a Théofrède

    Les femmes se sentent concernées par ce sujet car elles en subissent les conséquences. Vivre avec un homme qui n'est pas très attiré par le sexe féminin n'est pas drôle. Même si elles savent que cela vient d'une expérience traumatisante dans leur jeunesse. Genre attouchements par un adulte du même sexe.

    D'où notre compassion envers un enfant ayant subi un abus sexuel. La plupart dans ce cas sont marqués à vie et les empêchent de créer une famille équilibrée.

  • @Dauphin
    je continue à estimer que le sujet ne les concerne pas plus que les hommes, et que l'abondance des communications dans lesquelles elles introduisent ce sujet pour tout et pour rien a un aspect morbide
    quant à vous, je vous retourne le compliment : je n'ai jamais parlé de "bonnes femmes"

  • @véronique
    pensez-vous que vivre avec une femme qui n'a aucun penchant pour le sexe masculin soit très drôle ?
    quant à l'expérience traumatisante, c'est de la psychologie de bazar
    Louis XIV a été violé dans sa jeunesse, il ne semble pas que ça l'ai dégoutté des femmes, alors que l'homosexualité était très répandue dans la famille de Bourbon, y compris chez ses plus proches parents ; son père Louis XIII, son frère le duc d'Orléans, son oncle le duc de Vendôme et son cousin premier prince du sang le Grand Condé, entre autres, sans parler de son fils le comte de Vermandois dont il causa la mort

  • En France, on a aussi utilisé l’homosexualité pour se protéger politiquement….

    ci-joint la photo de votre Louis XIV avec son frère Philippe, « déguisé » en fille (un garçon ne l’était normalement que jusqu’à 5 ans).
    http://www.etaletaculture.fr/wp-content/uploads/2013/07/louis-XIV-et-son-frere-Philippe.jpg

    Louis XIV n'avait à peine 5 ans à la mort de son père et Philippe, n'était pas destiné à devenir roi mais le duc d’Orléans. Mazarin et Anne d’Autriche, la mère des deux bambins, se chargèrent de leur éducation et n’eurent qu’une seule crainte: que les deux frères ne deviennent rivaux en grandissant. L’avenir de l’unité française étant en jeux, pour éviter que Philippe ne jalouse son frère aîné, ils décidèrent de l’élever… comme une petite fille ! Et pour qu’il se sente moins seul (et certainement moins ridicule…), il fut mis en contact avec un deuxième garçon du même âge que l’on travestit également : un certain François de Choisy. Oreilles percées, jupes de dentelles, maquillage,… Mazarin et Anne d’Autriche ne reculèrent devant rien pour mener leur plan à bien ! En féminisant l’enfant à l’extrême, ils comptaiennt bien adoucir son caractère et en faire un être faible et manipulable… Pour compléter cette éducation, Mazarin ne trouva rien de mieux que de confier Philippe à son neveu le capitaine des Mousquetaires, Philippe Mancini, homosexuel notoire qui initia le jeune adolescent au « vice italien »… Le petit Philippe devenu un homme, il se faisait appeler Monsieur. Jamais il ne cherchera à s’opposer à son frère Louis XIV. Détail intéressant, Monsieur, tout comme François de Choisy d’ailleurs, aimeront se travestir de temps en temps. Nostalgie de leur enfance ? Sans aucun doute ! Même s’il épousa les femmes qu’on lui imposa pour des raisons politiques (Henriette d’Angleterre puis la princesse Palatine), il ne s’épanouit sexuellement qu’en la compagnie d’autres hommes et ne s’en cacha d'ailleurs pas.

    A cette époque, on vivait bien plus intimement avec les animaux. Ne serait-ce qu'avec son moyen de transport, le cheval. Lors du dressage, on savait que des caresses à son fourreau pouvait l'amadouer et faire en sorte qu'il vous apprécie. Que le mâle plus tard, il fallait le castrer, pour qu'il ne vous envoie pas dans les décors dès qu'une jument passe...... De nos jours, on a perdu tout ce savoir, ce qui explique l'attitude de certains envers les perversions sexuelles. Ils s'imaginent qu'elles sont innées. Il n'y a rien de plus faux. C'est aussi l'époque où on castrait les petits garçons pour que leur voix ne mue pas.

    Ce savoir, on le retrouve dans des pays moins atteints par le modernisme, comme l'Afghanistan. La-bas, on se fait fort de transformer n'importe quel garçon en homo. Notamment pour servir de bacha bazi :
    https://www.dailymotion.com/video/xr6tef_bacha-bazi-garcons-jouets-en-afghanistan_news
    Pas besoin de vous expliquer qu'à l'âge adulte ces enfants sont incapables de satisfaire une femme;

  • Vous devriez lire les mémoires d'un travesti de François de Choisy, écrit en 1773. Ici ses portraits (en femme et homme)
    http://www.wonderslist.com/wp-content/uploads/2014/08/Francois-De-Choisy.jpg

    De Choisy a été habillé par sa mère en fille jusqu'à l'âge de 18 ans, pour être le compagnon de jeu de "la princesse" Philippe Ier. Devenu adulte, de Choisy continua à porter des robes féminines. Il est devenu rapidement une icône de la mode parmi les femmes du royaume qui aimaient venir le voir pour des conseils vestimentaires.

    La question qui se pose : était-il né comme-ça ? Non. Son éducation l'a rendu ainsi.

  • quelque chose me dit que véronique est avant tout une obsédée sexuelle; son commentaire marque une totale inculture si on sort de son sujet
    je n'ai jamais prétendu à un droit de propriété sur Louis XIV, contrairement à ce qu'elle semble avoir compris, quant au fait que Philippe d'Orléans ait été appelé Monsieur, c'est tout simplement que c'était la règle pour parler du frère du roi et qu'il n'avait même pas à donner son avis là dessus

  • J'aime particulièrement l'histoire de Christina de Suède (1626-1689). Car il n'y a pas que les garçons à subir ce genre d'éducation.
    http://www.wonderslist.com/wp-content/uploads/2014/08/Christina-of-Sweden-1653.jpg

    Le roi voulait que sa fille devienne forte, car elle était l'héritière du trône. Il l'a donc éduqué comme un garçon. La chasse à l'ours par exemple, était devenue le passe-temps préféré de Christina jusqu'à ses 18 ans. Mais sous la pression constante du mariage et la nécessité de produire un héritier, la Reine Christina décida dix ans plus tard d'abdiquer, puis de s'enfuir déguisé en homme. Convertie au catholicisme, on lui donna une permission spéciale à Rome pour qu'elle puisse porter des vêtements masculins. Christina est actuellement l'une des deux seules personnes féminines enterrées dans l'église Saint-Pierre à Rome.

    Comme quoi cette "psychologie de bazar" comme vous dites Théofrède fonctionne autant avec les hommes qu'avec les femmes.

  • comme d'habitude Théofrède éructe quand il n'est pas d'accord. Véronique est un peu alambiquée mais ses posts sont pour le moins intéressants...

  • comme d'habitude Théofrède éructe quand il n'est pas d'accord. Véronique est un peu alambiquée mais ses posts sont pour le moins intéressants...

  • il ne s'agit pas d'accord ou pas d'accord, il s'agit d'apporter quelque chose
    j'avais déjà remarqué que rgf était lui aussi totalement inculte

  • Théofrède veut qu'on lui apporte quelque chose !

    Eh bien, le 10 janvier 1963, le bureau des archives du Congrès américain (Congressionnal Record Appendix) publiait « les objectifs et plans communistes en 45 points ». Quelques uns d’entre eux démontrant leur but de faire exploser les valeurs morales :

    23 : Avoir la haute main sur les critiques d’art et les directions de musées d’art. Notre plan est de faire se répandre la laideur, l’art répugnant et sans signification.

    24 : Faire disparaître toutes les lois refrénant l’obscénité en les appelant une censure et une violation de la liberté de parole et de presse.

    25 : Faire tomber les normes culturelles du sens moral en poussant la pornographie et l’obscénité dans les livres, les journaux illustrés, le cinéma, la radio et la TV.

    26 : Présenter l’homosexualité, la dégénérescence et la promiscuité des sexes comme normales, naturelles et bonnes pour la santé.

    27 : Pénétrer les Eglises et remplacer la religion révélée par une religion « sociale ». Discréditer la Bible et insister sur la nécessité d’une maturité intellectuelle qui n’ait pas besoin de « béquille religieuse ».

    40 : Discréditer la famille en tant qu’institution. Encourager la promiscuité et le divorce.

    41 : Insister sur la nécessité d’élever les enfants hors de l’influence négative des parents. Attribuer les préjudices, les blocages mentaux et les retards des enfants à l’influence répressive des parents.

    On a l'impression que les sionistes trotskistes américains qui par la suite se sont transformés en néo-conservateurs, reprennent ces objectifs.

    Bien entendu, tout cela n'est que pure complotisme ou hasard total par rapport à la situation actuelle.

  • pouvez-vous m'expliquer quel rapport votre fantasmagorie bien américaine peut avoir avec l'euro ?

  • La monnaie n'est-elle pas l'instrument idéal pour imposer une dictature financière sur toute la planète ? Une dictature qui avec l'euro, donc l'Union Européenne, applique des objectifs ressemblant étrangement aux plans communistes en 45 points publiés en 1963....

  • sancta simplicitas

  • totalement inculte ? sur la foi de 2 posts ? Ce cuistre de Théofrède a l'aigreur chevillée au corps. Triste sire...
    Je pense que je suis largement + diplômé que lui...

  • je n'ai jamais fait le compte de ce que j'ai lu de vous, mais m'intéresse plutôt à l'impression que cela donne
    je constate que vous exprimez votre admiration pour les banalités que sort une commentatrice, ce qui laisse penser qu'elles vous ont appris quelque chose
    je note que vous saviez que les Tchèques sont des Slaves, ce n'est pas à la portée de tout le monde, évidemment

  • c'est bien ce que je dis vous êtes un cuistre : l'article d départ parlait bien des Tchèques ; on m'attaque sur le fait que les Lettons n'en sont pas. Fort bien. Je ne parlais pas d'eux.

    Vous passez votre temps à persifler ; c'est pathétique.

  • très intéressant
    ce n'est pas la première fois que je remarque le mot pathétique employé apparemment mal à propos
    que signifie-t-il exactement dans le langage des loges ?

Écrire un commentaire

Optionnel