Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’enfer libyen ?

Médecins du Monde dénonce sur Twitter :

"En 1979, aurait-on imaginé refouler 130.000 boat people dans les régimes oppresseurs du Vietnam et du Cambodge ? Aujourd'hui, les boat people sont en Méditerranée. Et l'Europe refoule les migrants dans l'enfer libyen. Inique."

Comment ça, l’enfer libyen ?

Je croyais que – aux applaudissements de Médecins du monde comme de tous les lobbies - nous avions tué le dictateur et instauré la démocratie dans ce beau pays. Et même plusieurs démocraties, ai-je entendu dire…

Commentaires

  • Certes, mais sur le fond, que répondez-vous à ceux qui font ainsi le parallèle?

  • Qu'il n'y a pas de parallèle, évidemment.

    D'un côté il y avait des gens qui fuyaient un régime totalitaire, dont un certain nombre étaient chrétiens, et qui se sont assimilés à grande vitesse.

    De l'autre il y a des gens qui pour la plupart ne sont pas des réfugiés mais cherchent à tout prix à rejoindre ce qu'ils croient être l'eldorado. La plupart sont musulmans, donc porteurs d'une idéologie totalitaire, et parmi eux on ne sait combien d'agents du terrorisme.

  • Médecins du Monde sont des menteurs. Les Anglais ont rapatrié de force des milliers de boat-people de Hong Kong vers le Vietnam,

    Extrait d'un rapport du parlement anglais de 1993:
    Projet de résolution

    1. La vaste majorité des migrants vietnamiens («boat people») qui ont cherché un asile, un refuge ou une vie meilleure à Hong Kong après la chute de Saigon en 1975 ont, pour la plupart, été réinstallés dans des pays tiers. D'autres sont retournés en grand nombre dans le cadre du programme de rapatriement librement consenti organisé par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), ou, dans une moindre mesure, ont été rapatriés de force dans le cadre du programme d'organisation méthodique des retours négocié par les Gouvernements du Viêt-nam, de Hong Kong et du Royaume-Uni.
    En 1990, l'Assemblée s'est inquiétée du sort des demandeurs d'asile vietnamiens
    L'autre proposition (Doc. 6182) critiquait le rapatriement forcé des demandeurs d'asile vietnamiens à Hong Kong qui avaient été «écartés» en tant que non-réfugiés (c'est-à-dire qui avaient été jugés ne pas remplir les conditions requises pour l'obtention du statut de réfugié), bien que le Viêt-nam continuât de persécuter les dissidents. Elle faisait observer que des organisations de droits de l'homme avaient signalé que les conditions de vie dans les centres de détention à Hong Kong ne répondaient pas aux normes internationales et demandait au Gouvernement du Royaume-Uni de mettre fin au rapatriement forcé jusqu'à ce que les procédures pour l'examen de la situation des réfugiés soient acceptables"
    Fin de citation

  • Les migrants sauvés sur la méditerranée seraient refoulés vers la Lybie? A notre connaissance, c'est tout le contraire qui se passe. Certes il faut les sauver de la noyade mais en ne les renvoyant pas sur les côtes d'où ils sont partis et en les amenant en toute sécurité sur les côtes de l'Italie, on se fait les complices des passeurs esclavagistes et on entretient le phénomène. Si aucun n'était admis sur les côtes de l'Europe, la migration par la mer s'arrêterait en quinze jours. Ils trouveraient un autre moyen mais, au moins,les maisons d'esclavage de Libye se videraient par manque de candidats.
    Ce qui manque à l'UE c'est une volonté politique de faire cesser l'invasion. Chacun attend que l'autre prenne une initiative mais personne n'agit. Voilà à quoi mène une responsabilité collective dans le domaine de la politique migratoire. Quand des pays disent NON, comme la Pologne, la République tchèque et la Hongrie, on les punit au nom des droits de l'homme mais on n'a aucun scrupule à alimenter le commerce des passeurs.

  • " Medecins du monde " est l'une des pires organisation "humanistes" qu'il soit. Une belle bande de réactionnaires maçonniques qui font du business sur l'ultra pauvreté. Je parle bien évidement des " dignitaires " qui en haut lieux tirent les ficelles * * *
    A la base il y a bien évidemment des médecins et des infirmiers intégrés, qui sont en réalité exploités idéologiquement.
    Pour autant JAMAIS les Médecins du monde n'auront joués de leurs influences auprès des bildberg et consorts ces consortium de l'ultra-libéralisme économique, patron des maquereaux européens, afin que cesse le pillage des ressources économiques des pays d'ou proviennent ces milliers d'expatriés. Jamais Medecins de Monde n'a réellement tenté d'influencer les pouvoirs politiques afin que les richesses soient mieux partagées entre ses populations et que de véritables économies dignes ne naissent là-bas.
    Le système Medecin du monde préfère entretenir cette misère qui est sont fond de commerce. Voilà leur réelle "charité" !!!!

Écrire un commentaire

Optionnel